mercredi 30 septembre 2015

Banana Bread

Le Banana Bread, comme son nom ne l'indique pas, est un cake à la banane très moelleux, souvent garni de fruits secs et/ou de chocolat. C'est en revenant d'un séjour au Canada où je me suis régalée de ce dernier matin, midi et soir, que je me suis mise en quête de concocter ce délice chez moi. J'ai trouvé chez The Red Dress la recette qui semblait le plus se rapprocher de l'originale. Je n'ai évidemment pas pu m’empêcher d'y ajouter quelques noix de pécan et pépites de chocolat et ce fut une vraie régalade, autant pour moi que pour Le Gourmand, grand friand de bananes cuites. Je l'ai dégusté dans son plus simple appareil, au petit déjeuner mais Le Gourmand, qui ne porte pas son nom pour rien, vous le recommande avec une boule de glace vanille, le tout copieusement arrosé d'une sauce au chocolat... A vous de voir selon votre degré de gourmandise!



Ingrédients

Difficulté : très facile

Pour 6 personnes

2 bananes très mûres*
120g de beurre
110g de sucre Muscovado ou de cassonade (moitié/moitié pour moi)
1 gousse de vanille (j'ai utilisé celle de mon partenaire "La case à vanille")
Quelques gouttes d'extrait de vanille
1 œuf battu
190g de farine
1 sachet de levure chimique
60 ml de lait entier
100g de chocolat noir 
50g de noix de pecan

Note* : Plus les bananes sont mûres, plus le cake sera goûteux! Donc n’hésitez pas à les
choisir presque noires!


 

Préparation 


Écraser vigoureusement les bananes avec une fourchette.
Dans une casserole sur feu moyen, mélanger le beurre, le sucre, quelques gouttes d'extrait de vanille et la gousse fendue en deux et grattée pour détacher les grains.
Enlever du feu, retirer la gousse de vanille, puis ajouter la purée de bananes et mélanger bien.
Ajouter l'œuf battu puis la farine et la levure et mélanger à nouveau.


 

Ajouter le lait petit à petit, tout en remuant, de façon à obtenir une préparation homogène. 
Verser enfin les noix grossièrement concassées et le chocolat coupé en grosses pépites.

Verser la préparation dans un moule à cake en silicone (ou beurré et fariné sinon) et enfourner à 170°C pendant 25 à 35 minutes selon le four.

Le dessus doit être doré et le milieu doit rester légèrement « humide» pour que la texture soit parfaite. 

Déguster tiède pour un plaisir optimal!


S'il vous en reste les jours suivants, réchauffez-le éventuellement au four quelques minutes avant dégustation. Il se conserve facilement 3 jours.


La Note des Goûteurs : 17/20

samedi 19 septembre 2015

Concours : une box "My Vitibox" à gagner!

Le mois de Septembre est de retour, et avec lui, un nouveau concours pour reprendre le chemin du travail en douceur! Ce mois-ci, je vous propose de gagner une box "My Vitibox", spéciale dégustation de vins. Avis aux amateurs!



L'heureux gagnant recevra un coffret My VitiBox "Mariage du Palais" composé de 2 bouteilles de vin, choisies avec soin, pour s'accorder avec un menu de saison proposé par un grand chef.
Plutôt génial comme concept, non?

Ça vous tente? Alors laissez-moi un commentaire en dessous de cet article, "likez" ma page Facebook (si ce n'est pas déjà fait!) et enfin partagez le concours sur Facebook ou Twitter. Je tirerai au sort le nom du gagnant. Dépêchez-vous, vous avez jusqu'au 30 septembre à 18h pour participer!



Bonne chance à tous!

Claire au Matcha 

Edit du 1er octobre :

Bravo à Girardi Amanda, qui gagne la box "My Vitibox"!  Bonne dégustation!

jeudi 17 septembre 2015

Baguettes sans Pétrissage

Après avoir testé avec succès le pain magique (allez jeter un coup d'oeil!) aux débuts de ce blog, voilà aujourd'hui la version Baguette, hyper facile et totalement bluffante! C'est chez Nini que j'ai récemment aperçu cette recette qui a éveillé ma curiosité, d'autant plus que mon boulanger préféré avait eu la fâcheuse idée de fermer en août pour congés annuels (non mais quel toupet quand même ;-)
Le résultat fut très satisfaisant et je n'eus pas à renoncer à mes sacro-saintes tartines du matin! Ouf!



Ingrédients

Pour 2 baguettes ou 4 mini baguettes

375g de farine T65*
30 cl d’eau tiède
1 sachet de levure de boulanger déshydratée (la marque Briochin de Alsa est pour moi la plus facile d'utilisation. N'utilisez pas de levure à temps de pousse rapide)
1/3 de cuillère à soupe de sel fin
1 cuillère à soupe de sucre

Note : les baguettes sont meilleures avec de la farine de type T65 mais si vous n'en trouvez pas, utilisez de la T45.



Préparation

Verser dans un saladier la farine et la levure Briochin puis ajouter l'eau tiède, le sucre et le sel.

Si vous utilisez de la levure fraîche ou des sachets d'une autre marque, diluez dans une partie de l’eau tiède, laissez reposer quelques minutes puis ajoutez la farine, le sucre et le sel. Regardez toujours la notice sur le dos du sachet!

Mélanger à la spatule jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ne pas pétrir!



Couvrir le saladier d’un linge et laisser lever la pâte à température ambiante pendant 2 à 3 heures. Elle doit avoir doublé voire triplé de volume.

Fariner un plan de travail et y verser la pâte.
Si vous avez une corne, utilisez-la pour vous aider, sinon farinez bien vos mains et la pâte car elle est très collante.

La diviser en 2 ou en 4 selon la taille désirée et former des baguettes. Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Réaliser des entailles avec un couteau bien aiguisé et saupoudrer d'un voile de farine.

Placer une lèche-frite ou un plat rempli d’eau en bas du four et faire préchauffer à 220°C.
Cela permettra d'obtenir une croûte croustillante.

Laisser reposer les baguettes une dizaine de minutes, juste le temps de préchauffer le four.

Enfourner 25 minutes environ à 220 °C.

Et voilà!



Note : ces baguettes se congèlent sans problème!

 

La Note des Goûteurs : 16/20

lundi 14 septembre 2015

Test de restaurant Parisien : Les Crocs des Halles

Quel bonheur d'habiter Paris lorsque l'on est gourmand et gourmet! De nouvelles adresses plus alléchantes les unes que les autres apparaissent sans cesse et à une vitesse folle. J'ai bien conscience que je n'aurai pas assez d'une vie pour toutes les explorer mais je peux quand même essayer, non?

C'est ainsi que, un soir de septembre, j'ai été invitée à tester Les Crocs des Halles, un restaurant pour carnivores exigeants et assumés. Je n'ai eu aucun mal à y traîner Le Gourmand, plus enthousiaste que jamais à l'idée de dévorer un bœuf entier.



Dans ce temple de la viande maturée, le concept est  inédit : une boucherie trône au centre de l'établissement! Le client va donc choisir sa ou ses pièces de viande directement au comptoir sous les conseils avisés du "boucher". Le morceau, le grammage, la maturation, et la cuisson bien sûr : tout est modifiable et adapté au goût de chacun.
Des plats à l'ardoise sont également disponibles pour les mangeurs moins aventureux.

Notre première impression est déjà excellente : les tables sont espacées, le lieu bien aéré et l'atmosphère agréable.



Nous débutons le repas par une sympathique tartine aux girolles et son œuf mollet, et surtout par un délicieux foie gras mi-cuit accompagné de pain grillé façon pain perdu et de confit d'oignons. Un régal!

Foie Gras mi-cuit
Tartine aux girolles et son œuf mollet


Nous optons ensuite pour un assortiment de trois viandes chacun : de la hampe, une araignée de bœuf, une bavette, un filet et un faux-filet normand débarquent devant nos yeux éblouis...  
Immense coup de cœur pour la hampe au moelleux et à la saveur exaltante. Les autres morceaux sont bons mais beaucoup moins marquants. 

Hampe, filet et faux-filet

Hampe, araignée et bavette

Ce festin est accompagné d'une onctueuse purée de pommes de terre, de frites maison craquantes, et de salade verte.

Purée de pommes de terre

Frites maison

Dommage qu'il n'y ait pas de dessert un tant soit peu léger à la carte car après cette orgie de viande, une touche fruitée aurait été la bienvenue! Mais qu'à cela ne tienne! Défiant les lois de la gloutonnerie, nous craquons pour le Paris-Brest servi façon profiteroles avec une sauce au chocolat. 

Paris-Brest

Comment finir cet article sans parler des vins qui ont accompagné à merveille ce repas carnassier ? Notre hôte nous à conseillé avec justesse tout au long du repas sur les accords mets et vins, et nous avons particulièrement apprécié le Caujolle Sauzet (2010) et le Bourgogne Sarnin Berrux (2012).


Non, non, ne partez pas si vite!! Vous passeriez à côté... du fumoir! Ici, on vous propose une variété de cigares impressionnante qui permettra aux amateurs de conclure leur soirée en beauté (et en fumée!). 



Vous l'aurez compris, un coup de foudre s'est produit entre Les Crocs des Halles et mon estomac. J'ai d'ailleurs rarement autant apprécié un repas de viandard, moi qui suis plutôt amatrice de poisson à l'accoutumée. Le lieu, l'ambiance, la gentillesse des hôtes, la qualité des viandes et du foie gras... Une soirée parfaite en tous points!

Un très grand merci à toute l'équipe pour l'invitation! 


Cuisine : 4/5
Service : 4.5/5 
Lieu / Ambiance : 4.5/5 
Rapport qualité / prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis ++/ en amoureux / en famille

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 17/20


Les crocs des Halles
49 rue Berger
75001 Paris

jeudi 3 septembre 2015

Les Meilleurs Muffins : version Framboises et Chocolat blanc!

Oui je sais, je vous ai déjà présenté ma recette de ceux que je considère comme les meilleurs muffins... Aux pépites de chocolat! Mais quand on s'attaque à une version aux framboises et au chocolat blanc, ma recette est différente, et de l'avis général, ces muffins sont le top du top! Moelleux à souhait, fruités, chocolatés, absolument et divinement exquis, oui oui tout ça à la fois, je vous assure! La recette est toute simple, mais rappelez-vous bien qu'il faut à peine mélanger la préparation, pour obtenir cette texture caractéristique. Enfin, pour ceux qui envisageraient de réaliser ces muffins sans les framboises (je commence à vous connaître!), je vous le déconseille fortement car c'est justement l'humidité du fruit rouge qui apporte le  moelleux. Donc pour des muffins au chocolat, aux noix, noisettes, pistaches etc etc je vous redirige vers cette autre recette! Pour les autres, c'est parti



Ingrédients

Difficulté : très facile

Pour 10 muffins :

230g de farine
1 sachet de levure chimique
130g de sucre en poudre
80 ml d'huile de tournesol (= environ 60g)
125ml de lait
200g de framboises surgelées *
200g de chocolat blanc (Galak pour moi)
2 gros œufs
Quelques gouttes d'extrait de vanille
Amandes effilées (facultatif) 

Note* : il est préférable d'utiliser des framboises surgelées plutôt que des fraîches pour ne pas se retrouver avec des muffins tous roses! Surtout, ne les décongelez pas au préalable.




Préparation

Préchauffer le four à 180°C.
Couper le chocolat blanc en grosses pépites. Dans un saladier, tamiser ensemble la farine et la levure, puis le sucre et une pincée de sel. 
Dans un autre bol, battre les œufs au fouet et y ajouter l’huile et le lait.
Mélanger les deux préparations très rapidement (la deuxième dans la première), il faut juste "mouiller" la farine.  

Je rappelle le secret pour des muffins moelleux : ne pas trop mélanger la pâte!!! Pas grave s'il reste des grumeaux! Donc surtout pas de fouet ou de batteur électrique : on mélange avec une cuillère!



 

Ajouter délicatement les framboises surgelées (non décongelées), et le chocolat blanc et mélanger rapidement


 

Verser la préparation dans 10 moules à muffins en silicone (ou beurrés et farinés). 
N'hésitez pas à bien remplir le moule : des gros muffins seront toujours plus moelleux que des petits...  

Saupoudrer de quelques amandes effilées.

  

Enfourner pour  20 à 25 minutes à 180°C.




Laisser refroidir quelques instants avant de démouler.

 

Quand ils ont totalement refroidi, disposer dans une boite métallique fermée. 

Ils se conservent 2 à 3 jours sans problème.



La Note des Goûteurs : 19/20


L'avis du Gourmand :  ce sont ces fameux muffins aux framboises et au chocolat blanc qui m'ont fait comprendre que Claire était la femme de ma vie de Gourmand! Elle me les a fait miroiter maintes et maintes fois afin que j'accepte tous ses caprices et évidemment, j'y ai cédé à chaque fois... L'acidité des framboises mêlée à la douceur et la gourmandise du chocolat blanc est un mariage parfait. Le principal problème est que, une fois que ces muffins sont sous mon nez, je n'arrive pas à me limiter à 1 ou 2 (ou 3 ou 4...) . A déguster avec des amis donc!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...