jeudi 28 avril 2016

Coup de coeur Parisien : l'Initial

Encore un coup de cœur à Paris et pas des moindres! Vous allez finir par penser que je ne suis pas critique pour un sou mais ça serait mal me connaitre, moi la râleuse professionnelle! En fait, j'ai pris le parti de ne vous parler que de mes recommandations culinaires. Comme pour mes recettes d'ailleurs, je vous épargne les horreurs et autres petits ratés!
J'espère que cette formule vous convient mais n'hésitez pas à me dire si vous aimeriez retrouver également mes adresses bof bof et celles à éviter (et j'en ai à revendre!!).

Pour en revenir à l'adresse du jour, j'ai testé le restaurant l'Initial à l'occasion d'un diner en amoureux et ce restaurant s'est hissé directement dans le top de mes restaurants favoris!

Ici, deux menus le soir, l'un à 36 euros déjà bien fourni avec 2 entrées, un plat et un dessert, et l’autre à 48 euros comprenant un amuse-bouche, 3 entrées, 1 plat, 1 pré-dessert et un dessert.
Après avoir hésité une demi seconde,  nous avons opté pour celui à 48 euros : si déjà on se fait plaisir, autant le faire à fond, non?

  



On démarre la bataille par des petits feuilletés craquants et un excellent pain tout chaud, suivis d'un amuse-bouche particulièrement agréable : un velouté de petits pois à la ricotta et herbes fraîches.

Velouté de petits pois


A partir de là, les plats s’enchainent a un rythme parfaitement maitrisé et nous nous régalons littéralement de l'entrée jusqu'au dessert avec une émotion toute particulière pour le plat de Saint-jacques à l'avocat, pour le foie gras poêlé aux agrumes (divin), et pour le filet de canette aux épices et petits légumes. Les portions sont justes et nous laissent une (toute petite) place pour la partie sucrée.

Foie gras poêlé aux agrumes
Saint-Jacques à l'avocat


Filet de canette aux petits légumes


Ça tombe bien, les desserts arrivent! Le pré-dessert tout d'abord, un sorbet maison au citron sur sa gelée de fruits exotiques est rafraichissant à souhait.
 
Sorbet au citron


Puis dans un second temps la tarte fine aux 2 pommes, pouvant paraitre simpliste au premier abord, mais qui est juste délicieuse. Un succès de A à Z, je vous avais prévenu!

Tarte fine aux 2 pommes


Mignardises


Pour finir, comme toujours, un petit mot sur le cadre romantique et surtout, une ovation pour le service japonais absolument adorable...

Franchement, des adresses comme ça, ça me donne le sourire pour la semaine, pas vous?


Édit du 19/4/16 :

En écrivant cet article, les photos m'ont donné tellement envie que je n'ai pas résisté à l'envie d'y retourner un mois après ma première visite! Et bien je peux vous dire que

1) Le menu avait totalement changé
et
2) Le repas était toujours aussi délectable!

Je me suis régalée, entre autres, d'un foie gras poêlé aux fraises, d'un carré d'agneau aux épices douces et de sublimes choux à la crème pralinée...

Foie gras poêlé aux fraises


Carré d'agneau aux épices douces

Choux à la crème pralinée

Bon, soyons clairs, je crois que je tiens mon nouveau restaurant favori du  moment! Ça ne va pas faire de bien à mes finances cette histoire...

Cuisine : 5/5
Service : 5/5 
Lieu / Ambiance : 4/5
Rapport qualité / prix : 5/5 

Avec qui? En amoureux ++ / repas d'affaires 


La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 19/20


L'initial
9 Rue de Bièvre
75005 Paris

mardi 26 avril 2016

Cake aux noisettes et au miel (sans farine)

Encore une recette dans la lignée des Sans gluten? Promis, après je m'arrête et je vous reparle de chouquettes et de feuilletés! Mais cette recette là, j'étais obligée de vous la donner... Un cake follement moelleux au bon goût de noisettes et de miel, ça ne se refuse pas, un point c'est tout
Et puis vu que les noisettes et le chocolat s'accordent si bien ensemble (c'est pas moi qui le dit, c'est Mr Nutella), je ne vous apprends rien en vous suggérant (fortement) de servir ce gâteau avec une lichette de sauce au chocolat. 
Préparez le thé, le goûter est servi! 



Ingrédients

Pour un petit moule à cake ou un moule à manqué de 15cm de diamètre*

190g de noisettes entières ou 95g de noisettes + 95g d'amandes entières
95g de cassonade (ou sucre complet de canne pour un résultat plus corsé.)
25g de miel neutre, acacia ou toutes fleurs
140g d’œufs (= entre 2 et 3 œufs)
75g de beurre demi-sel ou margarine
1 cuillère à café de vanille liquide

+ une dizaine de noisettes entières concassées grossièrement

*Note : si votre moule est plus grand, multipliez les proportions!


Pour servir : 

Glaçage au chocolat : 100g de chocolat noir + 50g de beurre
Ou
Sauce au chocolat : 50g de chocolat noir + un peu de lait.


 

Source : Bernard Cuisine

Préparation

Préchauffer le four à 155°C.

Faire griller les noisettes (et éventuellement les amandes) dans une poêle à sec, sur feu vif en remuant régulièrement. Mixer (pas trop finement) et réserver.

Faire fondre le beurre au micro-ondes et mélanger avec l'extrait de vanille, le miel et la cassonade. Ajouter les œufs pesés et mélanger bien.
Ajouter enfin la poudre de fruits secs.

Verser la préparation dans un petit moule à cake beurré (ou en silicone)  ou dans un moule à gâteau de 15 cm de diamètre.

Saupoudrer des noisettes concassées restantes.

Enfourner 45 minutes à 155°C. La pointe d'un couteau doit ressortir sèche.



Laisser refroidir quelques instants et démouler.



Vous pouvez le recouvrir d'un glaçage au chocolat (pour cela, faire fondre au micro-ondes 100g de chocolat noir avec 50g de beurre et recouvrir le gâteau puis laisser figer au frais) ou le servir avec une sauce au chocolat (chocolat noir fondu + lait).



Déguster!

La Note des Goûteurs : 17/20 

 

 
 

L'avis du petit Schtroumf : Mmmmhhhh, ch'est bon tata Quiaiiiiire! 

dimanche 24 avril 2016

Fondant au chocolat sans farine (recette sans gluten)

Après l'index des recettes sans gluten, voici une recette chocolatée pour compléter ce récapitulatif!
Je vous ai concocté un classique moelleux au chocolat, très fondant grâce à l'absence de farine justement, mais qui se tient pourtant parfaitement. Il ne contient que 4 ingrédients et se prépare en 6 minutes (véridique!) et ça, je sais que vous adorez!

Ps : retrouvez mes deux recettes fétiches de fondant au chocolat ici et là. Malgré tous mes essais, ces deux là restent indétrônables dans mon cœur ;)!



Ingrédients

Pour un moule de 20cm de diamètre

200g de chocolat pâtissier (52% de cacao ici)
125g de beurre ou margarine 
150g de sucre 
4 œufs 

+/- noix ou noisettes grossièrement hachées pour apporter un côté croquant

+/- framboises fraîches ou rondelles de bananes ou dés de poires pour apporter un côté fruité!



Source : Garlic&Pepper

Préparation

Préchauffer le four à 190°C.

Faire fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes. Ajouter le sucre puis les œufs uns à uns en mélangeant entre chaque ajout.



Ajouter éventuellement une grosse poignée de noix ou noisettes grossièrement hachées.

Verser dans un moule beurré carré ou rond de 20 cm de diamètre, dont le fond est recouvert de papier sulfurisé.


Enfourner pour 21 à 22 minutes à 190°C.

A la sortie du four, plonger pendant quelques secondes le moule (qui doit être bien hermétique!) dans un fond d'eau très froide. J'en ai mis 2 ou 3 cm dans l'évier.
Attendre qu'il refroidisse puis réfrigérer pour une heure minimum. Démouler.

 

Déguster!
La note des goûteurs : 16/20

mardi 19 avril 2016

Le Paris-Ardèche ou Choux craquelin à la crème de marron!

Le Paris-brest, tout le monde connait et (presque) tout le monde l'apprécie. Sauf qu'entre la crème au beurre et le praliné, il faut bien reconnaitre que ce n'est pas le dessert le plus léger du monde... J'ai donc eu envie de le revisiter, ici à la crème de marrons. Exit la crème au beurre, j'ai préféré réaliser une chantilly aux marrons et le résultat n'en a été que plus addictif.
Entre le croquant du craquelin, le moelleux du chou, la douceur de la mousse et le cœur gourmand de crème de marron, ce dessert méritait bien que je lui donne un petit nom
J'ai longuement hésité entre "Paris Ardèche" et "tuerie intergalactique" mais je me suis dit qu'on allait m'accuser de manquer d'objectivité...



Ingrédients

Pour 6 personnes :

Pâte à choux (cette recette
125g d'eau
75g de beurre (ou margarine)
100g de farine T55 (c'est la farine premier prix!)
5g de sucre en poudre 
2g de sel
125g d'oeufs entiers

Craquelin : 
60g de farine T55 
60g de cassonade
50g de beurre ou margarine

Chantilly aux marrons :
250 mL de crème entière très froide à 32% de Mg minimum (ou crème au mascarpone Elle et Vire)
320g de crème de marrons 

+ quelques cuillères à café de crème de marron et une poignée de noix de pécan

Note : Vous pouvez sans problème congeler les choux non garnis pour une future utilisation.





Préparation

Chantilly de marrons :
Fouetter la crème liquide très froide en chantilly ferme, au batteur électrique ou au robot. L'incorporer délicatement à la crème de marron.
Filmer et réserver au frais pour 4 heures minimum (la veille, c'est encore mieux.)

Craquelin :
Au robot (accessoire feuille) ou à la main avec une cuillère à soupe, mélanger le beurre très mou mais pas fondu (beurre pommade), avec la cassonade. Ajouter la farine pour obtenir une boule.

Étaler sur environ 3 mm d'épaisseur entre 2 feuilles de papier sulfurisé et congeler pour 20 minutes minimum.

Pâte à choux : 

Préchauffer le four à 200°C.
Dans une casserole, porter à ébullition l'eau, le beurre, le sucre et le sel. Hors du feu, ajouter la farine d'un seul coup. Mélanger vivement. Remettre sur feu moyen et mélanger continuellement avec une cuillère en bois pour dessécher la pâte. 
Débarrasser la boule de pâte dans le bol du robot ou dans un saladier.
Incorporer les œufs (rapidement battus à la fourchette préalablement) petit à petit en mélangeant bien entre chaque ajout avec la feuille du robot ou avec une cuillère à soupe.
La pâte doit former un bec d'oiseau souple sur la spatule
Garder un petit fond d’œuf battu pour dorer les choux.

Verser la pâte dans une poche à douille et dresser les choux sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Dorer avec le reste d’œuf.
Rayer les choux avec une fourchette.

Découper des ronds de craquelin à l'emporte pièce, à peine plus grands que le diamètre des choux et les déposer par dessus.



Enfourner pour 25 à 30 minutes à 180°C, chaleur statique.



Laisser refroidir puis couper le chapeau du chou. Garnir de chantilly au marrons à la poche à douille. Insérer un peu de crème de marron pure au milieu ainsi que quelques noix de pécan très grossièrement concassées.



Recouvrir avec le chapeau.

Réfrigérer et déguster rapidement.

 

La Note des Goûteurs : 19/20 

vendredi 15 avril 2016

Test de restaurant Parisien : La Maison Bleue

C'est une maison bleue adossée à la colline ♪ ♫ ♪... Cette chanson, je l'ai chantonnée tout au long de mon repas dans ce sympathique bistrot de quartier, du côté de Poissonnière dans le 10ème arrondissement.

Ce restaurant a ouvert il y a tout juste un an mais le Chef (ex Chef du gastronomique "Le sergent recruteur") est arrivé plus récemment. 
La particularité du lieu? La cuisson à la braise qui apporte une vraie signature culinaire aux recettes proposées. 

D'entrée, le cadre me séduit. Le soir de ma venue, il pleut à torrents, je suis trempée jusqu'aux os, râle comme un putois, et puis j’entre à La maison bleue. Et aussitôt je me sens mieux!

 
La carte est variée et si l'on retrouve les classiques œufs mimosa, foie gras et salade Caesar, on relève également des mets plus inattendus : entrecôte de veau de lait de Galice, filet de maquereau à l’émulsion citronnelle, tarte au citron et au fenouil... Ça y est, ma curiosité de blogueuse est éveillée!


       

 


Pour patienter, on nous apporte un joli pot de tapenade accompagné de pain grillé. Voilà qui annonce la couleur : ici on est généreux avec ses clients!



Pour l'entrée, nous optons pour un foie gras mi-cuit et pour un tarama fait maison s'il vous plaît! Étant une amoureuse de cette tartinade rose, je suis comblée par ce petit bocal de gourmandise. Je suis par contre moins emballée par le foie gras qui manquait de cuisson à mon goût.


Foie gras mi-cuit

Nous nous laissons ensuite tenter par l'entrecôte de veau de lait rôtie à la braise, vivement recommandée par notre hôte. Et là, c'est franchement délicieux, la viande est topissime, fondante et parfaitement cuite. Quant aux légumes grillés qui l'accompagnent, la cuisson à la braise apporte ici aussi un vrai plus. Voilà qui change avantageusement des énièmes frites et autres pommes de terre sautées!




Du coup, nous nous laissons tenter par un petit dessert, un thé gourmand pour Le Gourmand (étonnant!) qui comprend un tiramisu aux spéculoos et au nutella complètement décadent, et une tarte aux fraises et à la roquette pour moi. A la première bouchée, je suis un peu décontenancée par la saveur poivrée de la roquette et puis je me laisse amadouer et je découvre avec plaisir une association de saveurs fraîche et originale.

Thé Gourmand

Tarte aux fraises et roquette


Un petit mot sur l''ambiance agréable, jeune et festive. Je n'hésiterais pas à y retourner pour une soirée entre copines (et je peux vous dire qu' elles sont difficiles mes copines, des râleuses première catégorie!!).

Petit conseil pour conclure : ce n'est pas parce qu'on ne frappe pas dans une maison bleue (référence à la chanson pour ceux qui suivent!), qu'on doit se passer de réserver... La salle était comble le soir de notre venue!


Un grand merci à Bérengère pour l'invitation!

Cuisine : 4/5
Service : 4/5 
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport qualité / prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis ++


La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 16/20 



 

L'avis du Gourmand :

Resto super sympa avec une ambiance très chaleureuse.
La viande cuite à la braise est juste à tomber, et les légumes en accompagnement sont aussi délicieux.
Je recommande!


 
  
La maison Bleue
7 Place Franz Liszt
75 010 Paris

lundi 11 avril 2016

Bagels maison

Cela faisait un petit moment que je songeais à me lancer dans la réalisation de bagels maison.
Car les bagels, j'adore ça mais je suis souvent déçue par ceux que je consomme dans les échoppes parisiennes. Enfin, ça c'était avant de découvrir les bagels de Bob kitchen. Je vous en avais déjà parlé ici et je suis toujours aussi dithyrambique : ce sont les seuls bagels de Paris qui font chavirer mon estomac et qui supportent la comparaison avec les merveilles que j'ai pu déguster au Canada et aux US...

Il était donc grand temps que je m'essaye à l'exercice périlleux des bagels faits maison. La première fois n'a pas été la bonne; cette recette est donc le fruit de multiples expérimentations plus ou moins réussies (ou lamentablement ratées, au choix).
Et finalement, à force de ténacité, j'ai enfin réussi à obtenir des bagels tous dorés, bien dodus, à la coque croustillante et à la mie moelleuse. Alors c'est vrai, la recette est un peu longuette mais vous pouvez sans problème congeler vos petits pains pour une utilisation ultérieure! Vous serez bien contents quand le réfrigérateur sera vide et que vous aurez envie d’improviser une soirée bagels!



Ingrédients

Pour 12 bagels de taille moyenne :

550g de farine de type 65, facile à trouver au supermarché au rayon bio (ou de type 55 sinon)
2 sachets de levure de boulanger (Briochin, de Alsa pour moi, ma préférée) ou levure fraîche
1 belle cuillère à soupe de sirop de malt ou de mélasse (en magasin bio)
350 ml d'eau tiède
1 cuillère à soupe d'huile végétale
1 cuillère à café de sel
1 œuf pour dorer
Graines de sésame ou pavot

Liquide de pochage :
1 cuillère à soupe de mélasse ou de vergeoise brune.
1 cuillère à soupe de fécule de pommes de terre
1 grande casserole d'eau


Préparation

Dans le bol du robot idéalement (ou à la main si vous êtes prêt à faire du sport), mélanger la farine, les sachets de levure de boulanger Briochin puis le sirop de malt,  le sel, l'huile et l'eau tiède.

Si vous utilisez de la levure fraîche ou des sachets d'une autre marque, les mélanger avec une partie de l'eau tiède et laisser reposer quelques minutes avant ajout des autres ingrédients. Regardez toujours la notice sur le dos du sachet!

Pétrir à l'aide du crochet (ou à la main donc) pendant 10 bonnes minutes.
Cette longue phase de pétrissage est indispensable à la bonne réussite des bagels!

Couvrir et laisser lever une heure, dans un endroit chaud, pour que la pâte double de volume : à coté du radiateur ou du four allumé par exemple!

Diviser la pâte en 12 portions, façonner des boudins de pâte et former les bagels.
Le trou central doit être assez large, il rétrécira pendant la cuisson. 

Disposer les bagels au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et d'un voile de farine ou de semoule (ce qui facilite grandement le "décollage").

Laisser à nouveau lever dans un endroit chaud pendant une vingtaine de minutes.



Préchauffer le four à 250°C.

Mélanger une bonne quantité d'eau froide avec la fécule.
Faire bouillir ce mélange eau et fécule dans une grande casserole et ajouter la mélasse ou le sucre vergeoise. Baisser un peu le feu, l'eau doit juste frémir.

Plonger les bagels 2 par 2 ou 3 par 3 dans la casserole selon la taille de celle-ci.
Les retourner au bout d'une minute puis laisser frémir encore une minute de l’autre côte.

Les sortir un par un à l'aide d'une écumoire et les disposer sur de l'essuie-tout pour enlever le surplus d'humidité.
Faire de même avec tous les bagels. Les placer au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Dorer à l’œuf et saupoudrer de sésame ou de pavot.

Enfourner et baisser immédiatement la température du four à 230°C. 
Laisser cuire 10 à 15 minutes, les bagels doivent être bien dorés.



Et voilà, il ne vous reste plus qu'à déguster, coupés en deux, toastés rapidement et garnis à votre convenance.


         


La Note des Goûteurs : 17/20 

 

lundi 4 avril 2016

Mousse au chocolat...Au jus de pois chiches!!! (sans oeufs)

Attention, révolution culinaire en vue! Vous êtes intolérants ou allergiques aux œufs? Vous ne consommez pas d’œufs crus pour une raison X ou Y (une grossesse par exemple)? Ou tout simplement vous êtes un scientifique dans l'âme et êtes toujours à l'affut de découvertes insolites?
C'est là que j'interviens en vous présentant ma recette inédite : la mousse au chocolat au jus de pois chiches! Et oui, même si cela peut être difficile à concevoir, le jus de pois chiches, par sa richesse en protéines, a la propriété de pouvoir être battu en neige. Au goût, la différence avec l’œuf est quasi imperceptible et au niveau de la texture, les "blancs en neige" obtenus sont un chouia moins fermes mais globalement, le résultat est bluffant! 

Premier essai ici avec une délicieuse mousse au chocolat assortie de noisettes caramélisées!

 

 Ingrédients

Pour 4 personnes 

120g de jus de pois chiches* : prenez un bocal de pois chiches (bio** si possible) et récupérez le jus!
150g de bon chocolat noir
2 ou 3 gouttes de jus de citron  (facultatif, ça marche aussi sans)
3 cuillères à soupe de sucre 
2 cuillères à soupe de beurre ou de margarine 

Noisettes caramélisées (facultatif) :
2 belles poignées de noisettes 
75g de sucre 

*Note 1: il paraîtrait que le résultat est encore plus probant avec un bocal de haricots rouges qui ont un petit goût sucré. A essayer!


**Note 2 : je vous conseille d'utiliser un bocal de pois chiches bio pour un résultat optimal car le liquide y est moins salé.

 

Préparation

Faire fondre  le chocolat et le beurre ou la margarine au micro-ondes ou au bain-marie.
Verser le jus de pois chiches dans un saladier avec 2 gouttes de jus de citron (facultatif) et fouetter au batteur électrique ou au robot, en commençant à vitesse modérée. Au bout de quelques minutes, quand les blancs commencent à monter, ajouter le sucre et augmenter la vitesse du robot jusqu'à obtention de blancs bien fermes.  

      



Ici au robot : encore mieux!
 
Ajouter une petite partie des blancs dans le chocolat fondu et mélanger doucement pour assouplir le mélange puis ajouter le reste des blancs et mélanger très délicatement, en soulevant la masse.

Noisettes caramélisées
Faire un caramel à sec en trois fois dans une petite casserole sur feu moyen/fort. Quand le caramel est blond, ajouter les noisettes et mélanger bien pour les enrober de caramel. Si le sucre cristallise, remettre le tout sur le feu quelques instants.
Verser sur du papier sulfurisé. 



Quand les noisettes caramélisées sont refroidies, les concasser très grossièrement.

Verser la mousse dans un saladier et recouvrir de noisettes caramélisées.


Réfrigérer pour au moins 2 heures. 

Prochain essai... Les meringues au jus de pois chiches!  


 


La note des Goûteurs : 16/20 

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...