samedi 30 janvier 2016

Gratin de ravioles saumon et courgettes

En ce moment, entre les températures glaciales et le manque de temps, j'ai envie de plats rapides et réconfortants.  Du coup, quand j'ai aperçu un paquet de ravioles du Dauphiné dans mon supermarché, je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de tester un nouveau plat qui ne fait pas du tout partie de mes habitudes alimentaires : le gratin de ravioles. Les recettes que j'ai trouvées sur la toile ne contenaient que des ravioles, de la crème et du fromage, mais je n'ai pas pu m’empêcher d'y ajouter une touche de saumon fumé et quelques lamelles de courgettes (on ne se refait pas!)! J'ai obtenu un plat tout simple, mais franchement délicieux, aussi bien le jour même que le lendemain, réchauffé au four quelques instants...  Cela m'a donné envie de tester d'autres variantes, avec différentes associations d'ingrédients (fondue de poireaux et saumon frais; tomates séchées et fromage de chèvre, Butternut et comté...). Cette recette est donc la première d'une longue lignée! A suivre!




Ingrédients

Pour un petit plat à gratin (3 personnes )

Préparation : 5 minutes

1 paquet de ravioles du dauphine : 4 plaques
160g de saumon fumé (4 tranches)
1 courgette
Ciboulette fraîche (facultatif)
60g de comté râpé (pas d'emmenthal, ça serait beaucoup moins bon..)
20 cl de crème liquide entière ou légère à 12 ou 18% de Mg

 

Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Émincer finement la courgette à la mandoline, à l'économe ou au robot.



Si vous n'avez pas de mandoline ou de robot, coupez la courgette en julienne (fins bâtonnets) et faites-la revenir quelques instants à la poêle avec un peu d'huile d'olive.

Dans un petit plat à gratin, (si le plat est trop grand, ne le remplissez qu'en partie!), verser un fond de crème, et disposer une plaque de ravioles par dessus. Recouvrir de lamelles de saumon fumé et de lamelles de courgettes crues (ou de julienne cuite!), puis d'un filet de crème liquide et de ciboulette ciselée. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Recouvrir la dernière couche de raviole du reste de crème liquide et de comté râpé.



Enfourner pour environ 30 minutes à 180°C. Le gratin doit être bien doré.



 Déguster avec une salade verte!




La Note des Goûteurs : 17/20


  

mercredi 27 janvier 2016

Mon Top 5 du moment des Restaurants à Paris

Je reçois régulièrement des sollicitations de votre part me demandant des adresses de bons restaurants à Paris. Il est vrai qu'il peut être difficile de s'y retrouver parmi toutes les adresses citées sur le blog.
Pour pallier à ce problème existentiel, je vous ai concocté un Top 5 de mes adresses favorites à Paris! Vous n'avez qu'à cliquer sur le nom du restaurant pour accéder à l'article.


N°5 : L'atelier Vivanda :

Parce que la viande, et particulièrement la hampe de bœuf, y est excellente, que les accompagnements à base de pommes de terre sont gourmands à souhait et que la formule à 35 euros comprenant entrée/plat/accompagnements à volonté/dessert est imbattable! Un bémol cependant, le lieu étant mal aéré, il est beaucoup plus agréable de s'y rendre en été, quand la porte est ouverte... Sinon, gare à l'asphyxie!

Pommes Dauphines et gratin dauphinois
Hampe de bœuf


N°4 Blueberry :

Parce que je suis complétement folle de leurs maki! Les "Rackam le rouge" au thon rouge et à la truffe noire, et les "Unagi", à l'anguille grillée sont absolument dingues. J' y vais souvent le midi également pour me régaler d'un chirashi épicé ou classique, la formule midi étant beaucoup plus abordable.


     
Les "Rackam le rouge"


Tiramisu au sésame noir et aux framboises : un régal lui aussi!


N° 3 : Cacio e Peppe :

Parce que les bons restaurants italiens se font rares, que je pourrais me damner pour leur Burrata (la meilleure que j'ai pu goûter...), que les pâtes Cacio E peppe sont savoureuses comme pas deux, et que le gérant est un numéro à lui tout seul!

Burrata et légumes grillés

Pâtes Cacio E Peppe : fromage et poivre



N°2 Kigawa :

Parce qu'à Kigawa, la cuisine française élaborée par le chef japonais est l'une des plus fines que j'ai eu l'occasion de goûter. Le cadre est intimiste, les plats exquis, et les desserts fantastiques (mes papilles sont encore émoustillées à la simple évocation du soufflé chaud aux marrons...). A réserver pour une occasion (47 euros le menu Plaisir, sans les boissons) mais à faire absolument!

Foie gras et confit de dattes
Pigeonneau confit au miel et écrasé de pommes de terres


Soufflé aux marrons


N°1: Le Petit Médicis :

Parce que c'est lui le seul, l'unique, le restaurant que je choisirais s'il devait n'en rester qu'un. J'y vais au moins une fois par mois, en amoureux, en famille ou entre amis, et c'est toujours un pur moment de bonheur! La carte change régulièrement mais certains classiques perdurent. La salade de foie gras est divine, le tartare de bœuf une valeur sûre, les Saint-jacques toujours délicieuces, l'onctueuse purée de pommes de terre n'a rien à envier à celle de Robuchon, et les desserts sont à mourir! La tarte Tatin aux pommes confites, le millefeuille minute débordant de caramel, le coulant au chocolat qui coule encore et encore, et j'en passe... Les desserts sont à ne manquer sous aucun prétexte, même si vous n'avez plus faim! Ajoutez à cela un patron adorable et aux petits soins, des prix abordables (en plus, il y a une réduction de -30% sur La Fourchette en ce moment, profitez-en!) : Bref,c'est mon restaurant coup de cœur!


     
       


Tarte Tatin

Millefeuille au caramel et à la crème vanillée aérienne


Et enfin, même si ce n’est pas le même type de restaurant, je voulais placer dans le Top (qui devient un top 6 du coup!) Néobento, une petite échoppe ouverte seulement le midi mais qui vaut le détour! C'est devenu ma cantine du dimanche midi. On compose son bento comme on l'entend, tout est frais et coloré, les  produits sont de qualité et les recettes toujours originales et savoureuses! A moins de 13 euros le repas, il serait dommage de s'en priver, non?

         



Et voilà pour aujourd'hui! N'hésitez pas à me dire si vous testez l'une ou l'autre de ces adresses!

A bientôt,

Claire au Matcha

lundi 25 janvier 2016

Fondant au chocolat meringué aux noix de pécan

Rappelez-vous : je vous avais déjà présenté l'année dernière ce fameux fondant au chocolat meringué qui avait fait fureur!
Ici, il a été sublimé par quelques noix de pécan torréfiées, et son look a été un peu peaufiné, mais sinon, même recette, même facilité de réalisation et surtout même plaisir à la dégustation! Pour reprendre les mots d'un des goûteurs de cette seconde version : "c'est un vrai paradis en bouche!"... A tester de toute urgence!



Ingrédients

Pour un moule de 20cm de diamètre (idéalement un moule à manqué)

100g de chocolat noir
120g de beurre ou margarine
2 œufs
80g de sucre
70g de farine
1/2 cuillère à café de levure chimique
50g de poudre d'amande torréfiée
2 cuillères à soupes rases de cacao non sucré (Van Houten)
1 poignée de noix de pécan concassées

Meringue 
3 blancs d’œufs
120g de sucre
100g de chocolat noir

Pour le dessus :
2 cuillères à soupe de noix de pécan concassées (ou mélange noix, amandes , noisettes) et quelques pistaches pour la couleur!



Préparation

Préchauffer le four à 160°C.

Beurrer et fariner un moule à manqué de 20cm de diamètre. Si votre moule est plus grand, augmentez les proportions!
Déposer un disque de papier sulfurisé sur le fond pour assurer le démoulage.

Faire fondre le  chocolat et le beurre au micro-ondes (une minute d'abord puis par tranches de 15 secondes). Ajouter les œufs à ce mélange et fouetter bien.

Verser le sucre, la poudre d'amande torréfiée (au four à 180°C sur du papier sulfurisé ou à la poêle sans matière grasse), la farine et la levure, les quelques noix de pécan concassées et le cacao. Fouetter vivement pour obtenir une préparation homogène et verser dans le moule.



Enfourner 16 minutes à 160°C.

Préparer la meringue : Faire fondre les 100g de chocolat noir restants au bain-marie. Fouetter les blancs en neige au robot ou au batteur électrique et lorsqu'ils sont presque fermes, ajouter le sucre progressivement, tout en continuant à fouetter. Séparer la meringue en deux et ajouter le chocolat fondu dans l'une des moitiés. Verser les deux préparations dans deux poches à douille cannelées.

Sortir le gâteau du four, monter la température à 200°C, puis verser en alternance les meringues. Avec la pointe d'un couteau, les mélanger très légèrement afin de créer un tourbillon.

Parsemer enfin de quelques noix de pécan grossièrement concassées et de pistaches.



Enfourner 7 minutes à 200°C.



Déguster!



La Note des Goûteurs : 18/20

vendredi 22 janvier 2016

Test de Restaurant Parisien : Oliva

J'ai eu récemment l'occasion de tester Oliva, un petit restaurant situé non loin de l’Élysée, qui n'était jusqu' ici ouvert que le midi et faisait d'ailleurs le bonheur des travailleurs du quartier, au déjeuner.
En ce début d'année, la maîtresse des lieux, une italienne originaire de Lombardie, s'est décidée à élargir ses horaires d'ouverture en proposant un service du soir. Étant une grande amatrice de gastronomie italienne, il n'en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité!

Prêt pour une escapade italienne? Andiamo! (bon ok j'avoue, c'est le seul mot que je sais dire en italien!)



A Oliva, la carte est courte et change régulièrement. Elle n'est composée que de produits frais, nous informe la charmante patronne, tout sourire.



Nous débutons le diner par un agréable œuf mollet sur une crème de parmesan et copeaux de truffes, et par un assortiment de légumes grillés accompagnés d'une belle quenelle de ricotta. Cette seconde entrée est très fraîche et la ricotta remplace avantageusement la traditionnelle mozzarella qu'on voit un peu partout en ce moment. J'ai particulièrement apprécié l'artichaut grillé qui se déguste tout entier, avec ses feuilles! 

Légumes grillés, ricotta : top!
Oeuf poché sur crème de parmesan, un peu tiède à mon goût.

Nous poursuivons le repas  par des excellentes pâtes fraîches aux moules et aux palourdes : la quantité de fruits de mer est généreuse, les linguine sont parfaitement cuites, et je me régale jusqu'à la dernière linguine! 



En face de moi, Le Gourmand ne regrette pas non plus son choix et savoure paisiblement son risotto au safran et aux courgettes rôties.



Enfin , nous nous laissons tenter par le Semifreddo surmonté d'une épaisse couche de chantilly et de coulis de framboises (attention, c'est très ou trop copieux!) et par l'Amaretto caldo, composé de liqueur d'amande, de mousse aromatisée au café et de sablés parfumés à l'amande amère, les fameux amaretti. Un dessert (très) alcoolisé qui devrait ravir les amateurs d'Amaretto!

Semifreddo

Amaretto caldo

Le service est très rapide, souriant et discret et le cadre cosy tout à fait adapté à une soirée entre amis ou en amoureux. Nous étions seuls ce soir là, l'adresse n'étant pas encore connue des parisiens noctambules, mais cela devrait rapidement évoluer! 
En tous cas, si vous êtes dans le coin et que vous êtes amateurs de bonne gastronomie italienne (en même temps, qui ne l'est pas?!), cette adresse a toutes les chances de vous séduire!

Un grand merci pour l'invitation! 

Cuisine : 4/5
Service : 3,5/5 
Lieu / Ambiance : 3,5/5 
Rapport qualité / prix : 3,5/5 

Avec qui? Repas d'affaires++ / en amoureux / entre amis 


La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 14,5/20

Oliva
16 Rue des Saussaies, 
75008 Paris

mardi 19 janvier 2016

Mes meilleures Recettes en 2015

Vous l'attendiez de pied ferme; le voici, le voilà : le récapitulatif de mes recettes favorites en 2015! Cliquez sur le titre pour accéder à la recette!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...