jeudi 30 juillet 2015

Brochettes de poulet à la grecque et patates douces entières rôties

Le beau temps est là, les envies de barbecue également, alors on en profite, et on se régale de ces délicieuses brochettes de poulet marinées aux saveurs du sud. Accompagnées de patates douces entières rôties et d'une sauce toute fraîche au yaourt et au citron, on obtient un bien joli plat d'été comme on les adore!



Ingrédients

Difficulté : facile 

Pour 4 personnes :

Brochettes de poulet : 
600g de blancs ou escalopes de poulet
1 poivron rouge

Marinade :
4 cuillères à soupe d'huile d'olive
Le jus d'un demi citron
3 gousses d'ail hachées finement
1 pincée de piment d’Espelette ou de piment de Cayenne
1 cuillère à café de cumin
1 pincée de paprika

Patates douces :
4 grosses patates douces
Amandes effilées 

Sauce
300g de yaourt grec épais (marque Total pour moi) ou yaourt à la grecque sinon
4 cuillères à soupe d'huile d'olive 
2 gousse d'ail 
4 cuillères à soupe de jus de citron 
4 cuillères à soupe d'eau tiède


Préparation

2 heures minimum avant le repas : 

Couper le poulet en dés. Le disposer dans un plat ou dans un sachet congélation avec tous les ingrédients de la marinade.Y faire mariner les morceaux de poulet pendant 2 heures minimum.  
4 heures, c'est l'idéal.



Enfourner le poivron sous le grill du four à 200°C puis l'enfermer dans un sachet plastique immédiatement à la sortie du four. L'éplucher, l'épépiner et le couper en lamelles.

Faire tremper les pics en bois dans un verre d'eau pendant 30 minutes, afin d'éviter qu'ils ne brûlent.
Former les brochettes en alternant poulet et poivrons grillés.



Faire revenir les brochettes sur chaque face pendant quelques minutes au barbecue, à la plancha ou à la poêle. Elles doivent être bien dorées.

Patates douces rôties
Piquer les patates douces, les huiler au pinceau et les saler. 
Enfourner sur une plaque recouverte de papier cuisson pendant une heure environ à 200C. 
Si vous avez la chance d'avoir un barbecue, c'est encore mieux! 

Les couper en deux sans aller jusqu'au bout.


Préparer la sauce
Mélanger tous les ingrédients, saler et poivrer.

Faire griller les amandes effilées, dans une poêle à sec ou au four.



Au moment de servir :
Verser la sauce au yaourt sur les patates douces, saupoudrer le tout d'amandes effilées et déguster




La Note des Goûteurs : 16/20

samedi 25 juillet 2015

Coup de cœur parisien : Bob Bake´s Shop

Ça y est! Après avoir testé de multiples  établissements de bagels à Paris et dans les environs, et avoir avoir pesté encore et encore car la plupart ne répondait pas à mes attentes, je peux le dire haut et fort : j'ai trouvé le meilleur bagel de Paris. Et il s'appelle Bob. Mais non pas Bob l'éponge! Je vous amène chez Bob Bake's Shop.

C'est dans le fin fond du 18ème (à l'opposé de chez moi donc), qu'on déniche la pépite. Ben oui, ça serait trop facile sinon! L'ambiance est New-yorkaise, ultra "friendly", avec un service jeune et particulièrement dynamique. On s'installe sur la terrasse, toutes lunettes de soleil dehors. Ah oui, IMPORTANT : choisir de préférence une journée ensoleillée pour se rendre chez Monsieur Bob.

 

Mais parlons de nourriture puisque c'est quand même ça qui nous importe le plus.

 

Mon choix du jour : Le bagel saumon fumé et cream cheese, et pour le Gourmand, bagel au houmous, avocat et courgettes grillées. A la première bouchée, nous ne pipons plus mot, ce qui est si rare que je me dois de le préciser. Ce bagel est une réussite : le pain est moelleux à souhait, le cream cheese généreux et fait maison (rien à voir avec le philadelphia de supermarché), le saumon est de qualité et le tout est un délice! Du côté du Gourmand, c'est tout aussi remarquable:  l'association du houmous, de l'avocat et des légumes grillés est épatante. C'est osé et excellent.

Saumon et Philadelphia
                                             
Houmous, avocat et légumes grillés
 
On conclut le repas avec un très gourmand cookie au thé matcha et aux pépites de chocolat, et on se dit qu'on irait bien déjeuner chez Bob tous les dimanches...

Cookie Matcha Chocolat


Menu
















Cuisine : 4,5/5
Service : 4/5 
Lieu / Ambiance : 4,5/5 
Rapport qualité / prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis / en famille.

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 17/20


Bob Bake's Shop
12 esplanade Nathalie Sarraute 
75018 Paris
Ouvert le midi seulement

jeudi 23 juillet 2015

Test de restaurant Parisien : Toritcho

En amatrice chevronnée de gastronomie japonaiseje me devais de vous parler du restaurant qui a enflammé mes papilles, un de ceux qui s'est le plus rapproché (parmi mes nombreux essais et cuisants échecs), des délices que j'ai pu déguster à Tokyo. 

Mesdames et messieurs, je vous présente le Toritcho.

Si vous êtes à deux, demandez à vous installer au comptoir, vous pourrez admirer le chef (un vrai Samouraï selon les on-dit) vous préparer de petites merveilles avec une dextérité et une rapidité impressionnante.

A la carte, on trouve surtout des spécialités de poisson cru dont les fameux plateaux de sushi et les bols de chirashi qui, en plus d'afficher une variété de poissons étonnante, sont d'une qualité irréprochable. Le riz juste tiède et bien vinaigré et le poisson délicieusement fondant. Mention spéciale pour le thon et la daurade, excellents.

Chirashi au thon (menu midi 15 euros)
Assortiment de sushi et maki (menu midi 12 euros)

Maki à la "peau de saumon grillée" : original et vraiment très bon!

Malheureusement, l'accueil, même s'il est correct, est loin d'être très chaleureux. C'est bien dommage, car le Japon sans les courbettes et les sourires éclatants, ce n'est plus vraiment le Japon! Peut-être sommes-nous tombés sur un mauvais jour? (Ps : après y être retournée à plusieurs reprises, non, ce n'était pas un mauvais jour!).

Je vous conseille fortement d'y aller le midi (samedi compris!), où de superbes menus à moins de 15 euros sont proposés. Ils sont composés d'un plat d'une soupe miso. 
Vous pouvez bien sûr y aller le soir mais sachez juste que les prix flambent! Et pour les jeunes diplômés sans le sou que nous sommes, cela peut faire très mal!
Évidemment, reste toujours la possibilité de commander un seul plat, comme un chirashi au saumon (une vingtaine d'euros), mais : 

1) Cela ne reflètera pas du tout la qualité et la diversité du restaurant,  

2) Vous sortirez extrêmement frustrés au vu des innombrables assiettes, toutes plus alléchantes les unes que les autres, qui s'enchaîneront à un rythme effréné sur les tables voisines, 

3) Vous aurez encore faim en sortant à moins d'avoir un appétit de moineau anorexique!


Chirashi assortiment, menu midi 13 euros

Du coup, mon avis est forcément mitigé mais le Toritcho reste pour moi un restaurant japonais à recommander aux amateurs de poisson cru. Faites-vous votre propre avis et n'hésitez pas à revenir vers moi si vous testez!


Cuisine : 4/5
Service : 2/5 
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport qualité / prix : 4/5 (très intéressant le midi!)


Avec qui? Entre amis / en amoureux /en famille

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 14/20


C'est par là que ça se passe : 

Toritcho 
47 Rue du Montparnasse  
75014 Paris

jeudi 16 juillet 2015

Test de restaurant parisien : La Gazette

J'ai eu le plaisir d'être invitée à tester un restaurant à trois pas des champs Élysées : la Gazette. Évidemment, le Gourmand, toujours partant quand il s'agit de bien manger, ne s'est pas fait prier pour m'y accompagner.
La table est réservée un mercredi soir à 20h et... Mazette (ou serait-ce gazette?), c'est plein! C'est bon signe, d'autant plus que le restaurant est situé dans une petite rue, à l'abri de la foule. Il faut dire que le lieu est ravissant, avec son mobilier vintage et ses couleurs bleues et or.



Hugo et François, les souriants maîtres des lieux, nous mettent immédiatement à l'aise en nous proposant une petite coupe de champagne pour se rafraichir le gosier. Le repas commence bien!


On démarre les hostilités par un Ceviche de daurade au Yuzu et par des Tempuras de gambas, dans lesquelles la pâte à beignet a été remplacée par une croute de sésame. Les deux entrées sont assez réussies, parfumées et originales. 


Ceviche de daurade


Tempuras de gambas au sésame

Je poursuis le repas par un saumon grillé accompagné d'une salade de quinoa, alors que le Gourmand plus carnivore préfère l’entrecôte sauce Choron, et ses frites. De mon côté, mon plat est plutôt bon et frais. Il manque cependant de peps à mon goût (peut être simplement une pointe de citron?).

Saumon grillé et salade de quinoa

Le Gourmand est pour sa part déçu de la cuisson de sa viande (bien cuite, et non à point comme il le souhaitait) mais ne se laisse pas dépérir pour autant et se se régale des frites maison pour compenser cette déconvenue.

Entrecôte

Nous achevons le diner par une brioche perdue aux pèches rôties (qui aurait mérité d’être accompagnée d'une boule de glace!) et surtout par une excellente Pavlova aux fruits rouges revisitée : des fraises et framboises fraîches assorties d'une crème chantilly vanillée et aérienne, le tout surmontée d'une boule de sorbet aux fruits rouges et d'une meringue craquante : c'est clairement mon coup de cœur de la soirée! 

Brioche perdue

Pavlova

Mais.. Il est déjà 23h! le temps a filé et il est temps de rentrer au bercail! Nous saluons gaiement nos hôtes...  Qui sont tout naturellement en train de boire un verre avec les derniers clients. Plutôt sympa!

Si vous êtes dans le coin, et que vous avez envie de passer une agréable soirée dans un restaurant cosy et accueillant, la Gazette est un lieu à découvrir.

Menu : Entrées de 12 à 18 euros, Plats de 18 à 32 euros, Desserts à 10 euros

Merci à Hugo et François pour l'invitation!


Cuisine : 3/5
Service : 3/5 
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport qualité / prix : 3/5 

Avec qui? En amoureux / entre amis / repas d'affaires.

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 13/20

La Gazette
28 Rue Duret,
75016 Paris

vendredi 10 juillet 2015

Délice Mangue / Coco

Après la tarte aux framboises et chocolat blanc, qui a remporté un franc succès parmi vous (et parmi nous!), voici sa cousine des îles aux saveurs exotiques et ensoleillées : mangue, coco, vanille Bourbon... Un rayon de soleil à elle toute seule!
La base du gâteau à la noix de coco est ultra moelleusela crème vanillée fond dans la bouche et la mangue fraîche et les pistaches craquantes viennent réveiller tout ça. 
Pour compléter le tableau déjà idyllique, cette merveille se prépare en un rien de temps : avant même d'avoir le temps de dire ouf, on obtient un dessert de folie!
Si vous n'aimez pas la noix de coco, ne fuyez pas malheureux! Remplacez simplement cette dernière par le même poids de noisettes ou d'amandes grossièrement hachées, et hop, plus aucune raison de ne pas craquer!



Ingrédients

Pour un petit moule de 20 cm de diamètre (si le moule est plus grand, augmentez les proportions de la base!):

Base : 
100g de sucre en poudre
100g de noix de coco râpée
20g de poudre d'amande 
30g de pistaches non salées
3 blancs d'œufs
Zestes d'un citron vert 

Chantilly :
250g de crème entière liquide (30% de Mg minimum)
85g de mascarpone 
3 cuillères à soupe de sucre en poudre et une gousse de vanille (ou 2 sachets de sucre vanillé)

1 grosse mangue ou 2 moyennes, mûres à point



Préparation

Couper la mangue en cubes, arroser d'un peu de jus de citron vert et réserver au frais.



Monter la crème liquide avec le mascarpone en chantilly au batteur électrique ou au robot, en augmentant la vitesse progressivement.
La crème et le mascarpone doivent être bien froids.
Au dernier moment ajouter les 3 cuillères à soupe rases de sucre et les graines de vanille de façon à obtenir une chantilly bien ferme. Réserver au frais.

Hacher les pistaches. Zester finement le citron vert.

Mélanger les ingrédients secs (noix de coco, pistaches, sucre et poudre d'amandes).



Battre les blancs en neige fermes et les ajouter en quatre fois aux ingrédients secs, très délicatement, tout en soulevant la masse.



Disposer dans le fond d'un moule à tarte amovible beurré et dont le fond est recouvert de papier sulfurisé (ou dans un cercle beurré sur une plaque recouverte de papier sulfurisé).

Enfourner 20 minutes à 180°C.



Laissez refroidir puis démouler.


Dresser le gâteau en alternant morceaux de mangue et crème fouettée à la vanille, dressée à l'aide d'une poche à douille.

Saupoudrer de noix de coco râpée et de pistaches concassées.

Réfrigérer jusqu'au moment de servir.

 

Note : la base du gâteau peut être préparée la veille. Par contre, la chantilly doit absolument être faite le jour même!



La Note des goûteurs : 18/20

 

lundi 6 juillet 2015

Mousse toute légère au citron

Ouiiiiii ça y est il fait beau et les envies de légèreté sont de retour! Cette mousse, trouvée chez Guylaine en est la parfaite illustration : acidulée et rafraichissante, elle est parfaite pour conclure en beauté un repas d'été! Customisez-la comme bon vous semble : meringues ou sablés émiettés, fruits frais, copeaux de noix de coco, coulis de fruits... Les possibilités sont infinies! 
J'attends avec impatience vos propositions mais pour ma part, je file m'étaler telle une crêpe au soleil! 
Qui se dévoue pour m'apporter un Mojito?



Ingrédients

Difficulté : facile

Pour 6 personnes :

100 ml de jus de citron (2 citrons environ)
Le zeste d'un citron 
20g de maïzena
120g de sucre
3 œufs
200 ml d'eau
20g de beurre ou de margarine

Pour accompagner 
Sablés émiettés, fruits frais, copeaux de noix de coco, coulis de fruit rouges, meringues... 



Préparation

Séparer les blancs des jaunes d’œufs
Dans une casserole, verser les jaunes et le sucre, puis la maïzena préalablement délayée avec l'eau froide.
Ajouter le jus de citron et les zestes.


Faire épaissir le tout à feu doux en remuant sans cesse avec une cuillère en bois. Retirer la casserole du feu au premier frémissement




Hors du feu, ajouter le beurre (ou la margarine) et laisser refroidir au réfrigérateur au moins 2 heures

Au bout de ce temps, battre les blancs en neige fermes et les incorporer délicatement à la crème au citron.

Verser dans des verrines ou des coupelles en ajoutant les ingrédients de votre choix et réfrigérer jusqu'au moment de servir. 

Ici servie dans une coque en chocolat


Déguster!

La Note des Goûteurs : 16/20 

jeudi 2 juillet 2015

Tarte Poires/Chocolat

Mon premier est un classique de la pâtisserie française, mon deuxième est un duo qui fonctionne à tous les coups, mon troisième se sert, dans un monde idéal, avec une boule de glace vanille ou aux amandes. Je suis, je suis : la tarte Poire/Chocolat!
Je suis prête à parier (en même temps, je ne risque pas grand chose) que cette recette de Stéphane Glacier, trouvée ici, ravira tous les mordus de chocolat. Cependant, l'apport des poires permet de contrebalancer efficacement la teneur en chocolat, ce qui ravira donc les adorateurs de saveurs fruitées! En bref, cette tarte séduira TOUT le monde, et ça, chez moi, c'est assez rare pour être précisé.
Comme d'habitude, je vous supplie de réaliser votre pâte vous même, en suivant ma recette (toujours celle de l'ami Pierre) ou une autre de votre choix. Le résultat sera incomparable par rapport à une pâte du commerce... Alors on met les mains à la pâte (c'est le cas de le dire!) et on s'exécute!

Ingrédients

Pour un cercle de 26 à 28 cm de diamètre : 8 personnes 


250 g de farine
2g de sel
75g de sucre glace
25g de poudre d'amande
140g de beurre* doux ou demi sel, à température ambiante
1 œuf moyen

*N'utilisez pas de margarine pour cette recette. Pour avoir testé les 2, le résultat est incomparable avec du vrai beurre. 

**Si vous n'avez pas pensé à le laisser ramollir, mettez-le au micro-ondes en mode décongélation pendant quelques secondes, ça fonctionne très bien!
 
Crème au chocolat:
13 cl de crème liquide entière
125g de bon chocolat noir haché grossièrement
1 œuf + 3 jaunes
60g de sucre
 
Garniture:
8 demi-poires au sirop
Amandes effilées
Sucre glace


Préparation

Préchauffer le four à 160°C.
Fouetter ensemble le beurre mou, le sucre glace et le sel. Ajouter l’œuf, la poudre d'amandes et fouetter encore jusqu'à ce que la préparation soit bien lisse. 
Incorporer 80g de farine et mélanger rapidement puis ajouter la farine restante et pétrir pour obtenir une boule homogène. 
C'est très rapide, il ne faut surtout pas trop travailler la pâte pour ne pas qu'elle devienne élastique. 
Aplatir la boule de pâte en un disque, filmer et placer au réfrigérateur pour au moins 2 heures.

Étaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Foncer un cercle beurré ou un moule à tarte avec la pâte, puis replacer au frais pour au moins 20 minutes, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson. 

Piquer à la fourchette. Enfourner pour 15 à 20 minutes à 160°C. 


Laisser refroidir et décercler. 
Augmenter la température du four à 180°C. 
 
Crème au chocolat
Faire bouillir la crème et la verser sur le chocolat coupé en petits morceaux. Fouetter pour bien homogénéiser. 
Dans un saladier, faire blanchir l’œuf avec les jaunes et le sucre pendant quelques minutes puis ajouter le chocolat fondu et mélanger délicatement à l'aide d'une spatule.

 

Égoutter les poires au sirop et les sécher sur du papier absorbant. Les couper en gros quartiers.




Les disposer sur le fond de tarte précuit.  
Recouvrir avec la crème au chocolat. Parsemer d'amandes effilées et enfourner 20 minutes à 180°C.

  
Sortir du four, laisser refroidir, puis saupoudrer de sucre glace. 

Couper de belles parts, et déguster avec une boule de glace vanille ou encore mieux, une boule de ma glace aux amandes maison! 

La Note des Goûteurs : 18/20 

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...