dimanche 28 juin 2015

Le Concours du Gourmand!

Devant le succès du concours Kitchen Trotter, qui est d'ailleurs toujours en ligne (plus de 200 participants pour l'instant!), j'ai décidé de mettre en place un nouveau concours, rien que pour vous : Le Concours du Gourmand est né, et il va faire fureur! 

Résultats de recherche d'images pour « cadeau »
Le principe est simple : vous commentez cet article, vous le partagez sur votre compte Facebook ou Twitter et je tirerai au sort non pas un, mais 2 gagnants, qui recevront une box inédite, choisie par le Monsieur. Celle-ci devrait ravir tous les amateurs de sensations fortes, culinairement parlant! 

Résultats de recherche d'images pour « cadeau »
Tenez-vous bien,  Le Gourmand vous propose de gagner ... Des insectes comestibles!!!! Une gamme à grignoter comme des chips en apéritif, une autre à cuisiner
C'est Jimini's qui un jour, a eu cette idée folle de commercialiser des bestioles et aussi étonnant que cela puisse paraître, le succès a très rapidement été au rendez-vous. 


Pour les courageux ou tout simplement pour un apéro inoubliable, dépêchez-vous, vous avez jusqu'au 8 juillet pour participer! 
Et petite précision du chef : le Gourmand demande et exige une participation plus masculine qu'à l'accoutumée. Donc mesdames et mesdemoiselles, mobilisez vos hommes

Édit du 9 juillet 2015 :


Et voilà le nom des intrépides gagnants d'une box d'insectes comestibles : Bennett Indigo et Lynette Abelle, j'attends avec impatience vos impressions!

vendredi 26 juin 2015

Coup de coeur parisien : La Mangerie

Me voila avec une nouvelle (très) bonne adresse parisienne : bienvenue à La Mangerie! Ce restaurant a eu l'audacieuse idée de proposer des tapas gourmets, dans le sympathique quartier du Marais, à Paris.
Dès l'arrivée, je suis immédiatement charmée par le lieu, l'ambiance de folie et la bonne humeur communicative de notre hôte Pierre-Baptiste

 

Après un petit shot de bienvenue (ah oui, je précise que ce n'est pas exactement le genre d'endroits où amener vos grands-parents!) on nous apporte la carte sur laquelle il faut cocher les tapas choisis. 
L'heure est grave et la délibération est difficile, voire impossible pour l'indécise que je suis (ce qui explique les quelques ratures sur notre carte...).


Après maintes hésitations nous finissons par opter pour :

-Un gaspacho aux tomates et aux fraises, léger, osé et rafraîchissant,


- Des Gambas aux petits légumes : un plat parfumé, totalement maîtrisé et très savoureux. En d'autres termes, c'est trop trop bon! Et dire que j'avais hésité à le commander, honte à moi, j'ai failli passer à côté d'un grand moment de délectation


-Un Tataki de saumon et sa crème d'avocat et basilic, plus classique mais très frais. 


- Une délicieuse Burrata accompagnée de tomates séchées, de roquette et de pesto maison. Vous commencez à connaître mon adoration pour la Burrata mais aussi mes exigences en la matière et je dois dire que celle-ci est parfaite, crémeuse à cœur : un régal.


- Enfin des cromesquis (sortes de beignets) de légumes accompagnés d'un sublime thon cru, fondant à souhait. 


Ce festin fut arrosé d'un verre de Chablis et d'un cocktail maison composé de fraise et de basilic (et aussi d'une toute petite lichette de vodka héhé!).

Encore une petite place pour un dessert? Si le Tapas gourmand, composé d'un moelleux au chocolat, d'une pannacotta et d'un cheesecake mangue / passion, nous a bien plu, c'est surtout le Tiramisu banane et Nutella qui a retenu  notre attention : une vraie gourmandise ultra régressive... C'est un délice, surtout pour le Gourmand, fana de Nutella qui s'est battu tel un babouin affamé pour obtenir la dernière bouchée (une belle image, je vous l'accorde).




Pour clôturer en beauté ce repas, nous avons eu le plaisir de rencontrer Serge Ahovey, le patron de La Mangerie, aussi chaleureux et généreux que son établissement. 

Du côté des prix, il faut débourser 10 euros en moyenne pour un tapas, et étant donné notre envie de tout goûter, l'addition peut rapidement grimper... Mais la qualité est là, la promesse d'une excellente soirée également, alors on ne rechigne pas à débourser quelques euros en plus! Personnellement, j'y retournerai sans aucun doute avec des amis amateurs de bonne chère pour avoir la possibilité de goûter encore plus de petits plats.

Bref, une excellente soirée qu'il me tarde de réitérer! Encore un grand merci à Pierre-Baptiste qui nous a dorloté tout au long de la soirée et surtout merci à Chloé et à Serge pour l'invitation! 
 



Cuisine : 4,5/5
Service : 4,5/5 
Lieu / Ambiance : 5/5 
Rapport qualité / prix : 3/5 

Avec qui? Entre amis ++++


La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 17/20
 


 
 L'avis du Gourmand :
Une adresse géniale pour passer un super moment entre amis, à la manière d'un izakaya Tokyoïte! Pierre-Baptiste remplit son rôle de directeur / barman à merveille. Je ne me rappelle pas avoir vu mon verre vide de toute la soirée! En bref courez-y... Et rentrez à pied!



 
La Mangerie
7 rue de Jarente
75004 Paris 
Invitation


mardi 23 juin 2015

Tiramisu aux speculoos, sans oeufs crus

Allez savoir pourquoi, je suis encerclée de femmes enceintes en ce moment, une vraie épidémie! L'une d'entre elles, dont je tairai le nom par respect pour son intimité, m'a récemment confier rêver, non pas de fraises (ça serait trop facile) mais de tiramisu. Or ce dessert italien lui est interdit pendant sa grossesse (car à base d’œufs crus). Qu'à cela ne tienne, voici une version sans œufs crus, créée spécialement pour la demoiselle, mais qui a fait fureur parmi toute l'assemblée de goûteurs. Le verdict fut unanime : un pur délice, plébiscité par tous les amateurs de Tiramisu, enceints ou pas!



Ingrédients

Difficulté : facile

Pour un grand plat familial ou 8 verrines
225g de crème liquide entière très froide à 30% de Mg minimum *
225g de mascarpone
3 œufs
50g de sucre 
1 sachet de sucre vanillé
1 gousse de vanille
1 tasse de café fort
1 paquet et demi de spéculoos (ou biscuits à la cuiller pâtissiers selon les goûts)

Note* : J'utilise la Elle et Vire, trouvée au Monoprix.



Préparation

Fouetter rapidement les œufs, les sucres et les graines d'une gousse de vanille . Poser le saladier sur une casserole remplie d'eau frémissante, et faire chauffer au bain marie pendant 2 à 3 minutes, sur feu moyen, tout en fouettant continuellement au batteur électrique.
Sortir du feu quand la préparation a doublé de volume et que le fouet laisse des traces.



Hors du feu, fouetter longuement au batteur électrique jusqu'à complet refroidissement.

Si vous avez un robot, c'est encore mieux! Transvaser alors la préparation dans le bol du robot et fouetter jusqu'à ce que la préparation ait triplé de volume et soit très mousseuse.

Note : une autre possibilité qui donne également un très bon résultat et qui permet de "cuire" les œufs à haute température est de faire un sirop de sucre bouillant dans une casserole avec 3 cuillères à soupe d'eau et les sucres, et de verser ce sirop en filet, sur les œufs battus tout en fouettant vivement au batteur électrique (ou au robot) jusqu'à ce que le mélange soit à température ambiante (environ 5 minutes). 

Monter la crème très froide mélangée au mascarpone en chantilly ferme et ajouter très délicatement à la préparation jusqu'à ce que la préparation soit homogène et sans grumeaux.
Tremper rapidement des spéculoos (ou biscuits à la cuiller pâtissiers) dans une tasse de café fort tiédi et placer dans un moule rectangulaire ou dans des verrines (plus pratique pour servir joliment!)

Verser une couche de crème puis à nouveau une couche de biscuits puis le reste de crème. Filmer et réserver au réfrigérateur pour 5 heures minimum (ou plus!).



Au dernier moment, saupoudrer de cacao tamisé à l'aide d'une passoire et déguster!




La Note des Goûteurs : 17/20

jeudi 18 juin 2015

Salade de Saumon mi-cuit, Sauce au yaourt

Et oui, encore une salade! Vous reconnaîtrez que cela fait un moment que je n'en avais pas publiée. Mais ces derniers temps, les envies de fraîcheur se font de plus en plus pressantes et cela se ressent dans ma cuisine. Pour en revenir à la salade du jour, celle-ci, au saumon mi-cuit, concombre et pomme granny est l'un de mes best-sellers du moment, pas révolutionnaire pour un sou, mais pas banale pour autant, légère mais assez copieuse pour satisfaire un homme affamé (le mien en l’occurrence)... 
Je persiste et je signe : cette salade a tout bon!



Ingrédients 

Pour 2 personnes

2 pavés de saumon frais ou surgelé de bonne qualité
1 gros avocat ou 2 petits , mûrs à point
1/2 pomme granny-smith (que l'on peut remplacer par de la grenade ou de la mangue)
1/2 concombre
2 oignons nouveaux ou une échalote
Une poignée de mélange de jeunes pousses ou de mesclun
Graines de sésame/pavot ou amandes effilées ou pignons

Sauce
3 cuillères à soupe de yaourt à la grecque
2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de jus de citron
1 cuillère à soupe d'huile d’olive
1 pointe de moutarde de dijon
Ciboulette ou aneth fraîche


Préparation 

Laisser décongeler le saumon au réfrigérateur si vous utiliser un poisson surgelé.

Préparer la sauce
Dans un bol, mélanger tous les ingrédients sauf les herbes et émulsionner au mixeur plongeant. Assaisonner, goûter et rectifier. Ajouter la ciboulette (ou l'aneth) ciselée. Réserver.

Préparer la salade :
Couper le concombre épépiné et la pomme en fins bâtonnets. Émincer finement les oignons nouveaux. Les mélanger dans un petit saladier avec la salade et l'avocat coupé en morceaux. Ajouter quelques cuillères de sauce et mélanger le tout délicatement.



Déposer la salade dans deux assiettes.

Sur feu fort, poêler les pavés de saumon une minute sur la première face, puis sur toutes les faces assez rapidement, pour obtenir une cuisson mi-cuite. Vérifier la cuisson.
Déposer un pavé sur chaque assiette et ajouter quelques cuillerées de sauce.

Saupoudrer du mélange de graines, d'amandes effilées ou simplement de pignons grillés.



Servir immédiatement.

La Note des Goûteurs : 17/20

mercredi 17 juin 2015

Les pains à Burger façon Big Fernand

Je vous avais présenté une recette express, parfaite pour les impatients et/ou affamés (que nous ne citerons pas), voici aujourd'hui la recette plus longue mais absolument géniale trouvée dans le livre Big Fernand (qui est la référence actuelle en matière d'excellents Burger à Paris). Si vous cherchez à obtenir des burgers de chef, identiques (voire meilleurs d'après le Gourmand, pas objectif pour un sou mais expert en tant qu'avaleur de burgers) à ceux que l'on peut déguster chez Big Fernand, c'est assurément La recette qu'il vous faut! Je la réalise à la main (c'est mon sport de la journée...), mais vous pouvez évidemment la faire au robot, si vous n'avez pas envie de vous salir les mains!



Ingrédients

Pour 4 buns 

300g de farine (+/-une poignée )*
1 sachet de levure de boulanger de la marque Briochin de Alsa (c'est la plus facile à utiliser!) ou levure fraîche
1 cuillère à soupe de sucre 
Une belle pincée de sel 
15g de beurre ou margarine
90g de lait entier ou demi-écrémé tiède (mais pas chaud!)
75g d'eau tiède
1 petit œuf + 1 œuf pour dorer
Graines de sésame ou pavot

Note*: J'ai fait ma pâte a la main et j'ai du rajouter une poignée de farine car ma pâte était vraiment trop collante au départ. Si vous la faites au robot, ce n'est peut être pas nécessaire, vous me direz!



Préparation :

Dans un saladier ou le bol d’un robot, mélanger la farine et la levure Briochin puis le sucre et le sel. Creuser un puits au centre et verser le lait et l’eau, l’œuf et le beurre mou. Pétrir longuement à la main ou au robot.
On doit obtenir une boule de pâte souple, élastique et lisse.

Si vous utilisez de la levure fraîche ou des sachets d'une autre marque, les mélanger avec une partie de l'eau tiède et laisser reposer quelques minutes avant ajout des autres ingrédients. Regardez toujours la notice sur le dos du sachet!

Disposer cette boule dans un récipient huilé, couvert d’un torchon humide et laisser reposer 1h30 environ dans un un endroit chaud (à côté du radiateur ou du four allumé).

Une fois la pâte bien reposée et bien gonflée, fariner le plan de travail et fractionner la boule de pâte en 4 petites boules. 
Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser à nouveau lever pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 200°C et y mettre à l’intérieur un petit ramequin rempli d’eau, dans le bas du four.

Battre un œuf à la fourchette avec un tout petit peu d'eau et dorer les 4 buns avec un pinceau. Saupoudrer de graines.

 

Enfourner les buns pour 15 à 20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

 

C'est prêt! 

Si vous ne les mangez pas dans la journée, vous pouvez les congeler sans problème : ils seront comme frais! 

 

A bientôt pour ma proposition de garniture!  

 

 La Note des Goûteurs : 19/20

L'avis du Gourmand :   
Les meilleurs pains à burgers du monde! Ils sont moelleux à souhait et croyez-moi, ça fait toute la différence! Difficile de revenir aux pains à burger industriels après avoir goûté ceux-là...

jeudi 11 juin 2015

Concours : une Box Kitchen Trotter à gagner!

Oh joie, oh miracle, c'est bientôt l'été! Et qui dit été, dit vacances, ce qui a pour conséquence que je vais être un peu moins présente sur le blog ces prochains temps. Mais rassurez-vous, vous survivrez à cette terrible épreuve et pour vous y aider, je vous propose un petit concours. A gagner : une Box Kitchen trotter! Vous ne connaissez pas? C'est une box gourmande à souhait, qui contient des ingrédients d’épicerie fine typiques d’un pays (lointain ou voisin!) et toutes les recettes de chef pour les utiliser à bon escient! La destination change chaque mois pour notre plus grand plaisir, et je vous laisse la surprise du contenu de la box que recevra le gagnant du concours!



Pour participer, rien de plus simple : laissez-moi un commentaire en dessous de cet article ET partagez le concours sur votre page Facebook et/ou compte Twitter, avant le 4 juillet au soir. Un tirage au sort désignera l'heureux gagnant! 

C'est à vous!

KitchenTrotter


A Bientôt,

Claire au Matcha 

Edit du 6 juillet : Et le gagnant de la Box Kitchen Trotter est ... (Roulement de tambour) Céline Bruness! Bravo à elle et à bientôt!


lundi 8 juin 2015

Blinis de Courgettes

La saison des courgettes est ouverte! Et pour la mettre à l'honneur, j'ai décidé de vous concocter ces petites crêpes toutes moelleuses aux courgettes râpées (vues chez Puce bleue). Voilà le type même de recettes qui fera manger des courgettes ni vu ni connu à vos bambins bornés ou à toute autre personne hostile aux légumes verts de l'espace.  
J'ai choisi de les servir en entrée, avec des maki de truite fumée au chèvre frais. Les deux s'accordaient très bien et surtout, cela m'a permis d’utiliser la longue bande de truite offerte par mon partenaire Ovive, particulièrement adaptée à la réalisation de roulés en tous genre. 
En résumé, voilà une recette colorée et toute en fraîcheur, idéale pour célébrer dignement l'arrivée des beaux jours!


Ingrédients

Pour 4 personnes

350g de courgettes râpées : 2 courgettes environ
Ciboulette et/ou persil frais
1 oignon nouveau ou une échalote
100g de farine
1 sachet de levure chimique
25 cl de lait
2 gros œufs
20g de parmesan ou d'emmenthal râpé
  
"Maki" de truite fumée:
Longue bande de Truite fumée (de mon partenaire Ovive
Chèvre frais
1 filet de jus de citron
Ciboulette


Préparation

Râper (assez gros) les courgettes et bien les essorer dans un torchon propre. Cette étape est importante, car la courgette est un légume qui rend beaucoup d'eau. 

On peut à ce moment faire revenir rapidement la courgette râpée dans un peu d'huile d'olive.
Cela lui permettra de rendre son eau mais ce n'est pas obligatoire si elle a bien été essorée.



Séparer les blancs des jaunes. 
Dans un saladier, mélanger la farine et la levure. Ajouter le lait petit à petit en remuant à l'aide d'un fouet pour éviter la formation de grumeaux. Ajouter les jaunes d’œufs et le parmesan. Mélanger pour bien lisser la préparation. 
Hacher les herbes, émincer finement l'oignon et ajouter le tout à l'appareil. Saler et poivrer généreusement. 
Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement.

Chauffer une poêle anti-adhésive avec un peu d’huile et de beurre. 
Vous pouvez utiliser une poêle à blinis pour obtenir des crêpes plus régulières.

Une fois la poêle bien chaude, déposer une petite louche de préparation. Ajouter immédiatement sur toute la surface une poignée de courgette râpées.  

 

Laisser cuire quelques minutes, puis retourner et laisser dorer à nouveau quelques minutes. 

Il est possible de les cuire à l'avance et de les faire réchauffer à la poêle sans matière grasse (ou au four à faible température).


Pour les roulés :  
Fouetter le chèvre frais  pour l'assouplir. Ajouter un filet de jus de citron et de la ciboulette ciselée.
Déposer la farce au centre de la truite en veillant à ce qu'il n'y ait pas de trous dans le poisson. 

  



Rouler comme pour des makis, en vous aidant de film alimentaire. 
Serrer bien le film, puis réfrigérer pour une heure minimum

Couper des tronçons réguliers.


Servir avec une salade et déguster!

La Note des Goûteurs : 16/20



















vendredi 5 juin 2015

Coup de coeur Lyonnais : Mozzato

Quand le Gourmand m'a proposé un Weekend à Lyon, j'ai hurlé de joie. A l'idée de visiter la Croix Rousse? De se balader dans le Vieux Lyon? De flâner tranquillement sur les quais du Rhône? Oui bien sûr, mais aussi et surtout à l'idée de tester une adresse dont j'avais entendu le plus grand bien : Mozzato. Un temple de la mozzarella tenu par une équipe jeune et souriante : je dis Banco


Avant même de franchir la porte du restaurant, je savais déjà quel plat je choisirais, car je l'avais vu sur plusieurs sites et en rêvais nuit et jour depuis plusieurs mois (oui c'est sûrement un peu pathologique, je sais...). En effet, je voulais  l'assiette Dégustation Mozzato (à 38 euros pour 2) contenant pas moins de six variétés de Mozzarella... 

Après avoir convaincu (facile!) le Gourmand de partager cette orgie fromagère, nous passions à la dégustation. La voici, en images, plus parlantes que des mots.


Laissez-moi vous décrire sa composition :

-La Stracciatella, tout d'abord au milieu de l'assiette : la crème de la crème de la Burrataaccompagnée d'une divine foccacia maison. Ce fut assurément mon coup de cœur de la soirée : à chaque bouchée, mon estomac s'emballait de plus belle et je ne pouvais retenir des petits cris de bonheur (encore plus pathologique, je sais...)


-La Bufala : délicieuse et fraîche, preuve que la simplicité est souvent le meilleur des choix.

- La Burrata et la Burrata aux copeaux de truffes : la gourmandise à l’état pur, toujours avec cette diabolique focaccia.



-La Ricotta : sympathique mais pas mémorable non plus.


-La Tressia, moins goûteuse que les autres, un peu plus sèche. C'est d'ailleurs la seule que nous n'avons pas terminée.

A noter que j'avais demandé à remplacer la Mozzarella fumée, qui ne me tentait guère, par la Burrata aux truffes, ce qui a été accepté sans problème, et avec le sourire s'il vous plait! 

Le tout était servi avec des légumes grillés, du beurre de truffes (une merveille!!!), du pesto maison, de la roquette et quelques tranches de très bonne bresaola et dinde fumée.

Cela dit, pour les personnes normales, c'est à dires non "Mozzarella obsessionnelles", je conseillerais volontiers de partager à 4 ou 6 (voire plus!) cette assiette en entrée plutôt que de la commander en plat unique, afin de garder de la place pour les belles pizzas et autres plats de pâtes qui ont l'air de valoir leur pesant de cacahuètes. J'ai ouï dire que les pâtes à la mozzarella fumée et à la truffe étaient divines...

Pour en revenir à notre repas, évidemment cette assiette très copieuse ne laissa que peu de place à d'éventuelles envies de sucré mais refusant de nous arrêter en si bon chemin, nous décidâmes de partager un Café Gourmand composé d'un très bon tiramisu, d'une pannacotta aux fruits rouges et d'un fondant au chocolat au cœur de framboises . De quoi sortir repus et ravis. 



La bonne nouvelle? Il paraîtrait qu'un Mozzato devrait bientôt voir le jour à Paris! Ais-je besoin de vous dire que je trépigne d'impatience à cette idée?  


Cuisine : 4/5
Service : 5/5 
Lieu / Ambiance : 3/5 (le lieu est tout petit et les tables assez rapprochées)
Rapport qualité / prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis ++ / en famille + / en amoureux 

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 16/20



Mozzato
Rue Mercière
69002 Lyon

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...