lundi 31 mars 2014

Sushi, maki et chirashi maison


Depuis que je suis partie au Japon, je suis devenue trèèèès difficile en matière de sushi. Alors que les Sushi Shop et autres Planet Sushi me convenaient parfaitement avant mon départ, je n'arrive plus du tout les apprécier aujourd'hui... Je trouve le riz trop mouillé et trop froid, la sauce trop sucrée, le poisson trop épais... Bref à part me ruiner en vrais bons restaurants japonais à Paris (il faudra que je pense à vous donner les quelques adresses qui trouvent grâce à mes yeux d'ailleurs), il a bien fallu me mettre aux sushi maison! On ne va pas se mentir, c'est plus long que de passer un coup de fil à son livreur préféré et d'attendre, avachie sur son canapé que le diner arrive. Mais ça en vaut vraiment la peine! Et si vous n'avez vraiment pas de temps devant vous, l'option Chirashi (riz vinaigré recouvert de poisson cru et de légumes variés) est beaucoup plus rapide et comble parfaitement une envie urgente de nourriture japonaise! 




Ingrédients :

Pour 5 personnes 

Je compte 100g de riz par personne

500 g de riz japonais (j'aime le Shinode japan rice)
100 ml de vinaigre de riz
2 cuillères soupe bombées de sucre en poudre
1 cuillère à soupe rase de sel


Garniture :
Saumon et/ou thon très frais acheté chez le poissonnier :  le mieux , c'est de le congeler pour enlever tout risque de parasitose. Sinon, le Saumon Bio Picard est excellent! 
Avocats mûrs
Concombre, poivron, mangue en lamelles
Sésame grillé
Algues Nori en paillettes pour les chirashi, en plaques pour les maki

Et tout ce qui vous fait envie...!

Pour servir : Sauce Soja (j'utilise celle de mon partenaire Kikkoman), Wasabi, et des paires de baguettes !



Préparation : 

Rincer plusieurs fois le riz dans une passoire, puis le faire cuire au rice cooker (environ 1 phalange d'eau au dessus du riz, mais il faut souvent plusieurs essais pour trouver la dose exacte d'eau qui nous convient (33cl pour 250g de riz dans mon rice cooker) 
Personnellement, je l'aime un peu al dente.
Dans un bol, mélanger bien jusqu'à dissolution le vinaigre, le sucre et le sel
Rajouter alors le vinaigre au riz et mélanger très délicatement, pendant que le riz est encore chaud. Laisser refroidir.

Saumon en sashimi et en tartare, avocat et poivron rouges

Pour le poisson : Si vous utilisez du poisson surgelé, il faut le couper quand il est encore un peu congelé, cela facilite la découpe.

Vous pouvez faire, en plus des sashimi, un tartare de saumon, toujours très apprécié, comme sur la photo précédente : hacher au couteau le saumon et mélanger avec de la sauce soja, du sésame et un tout petit peu de vinaigre de riz. 
Également acclamé chez moi : le thon mayonnaise, moins typique japonais me direz-vous, mais sachez que c'est au Japon que j'en ai mangé pour la première fois dans un chirashi!

Après, je mets plein de légumes : avocat, concombre et poivron rouge en fines lamelles, puis de la mangue, du sésame grillé...

Saumon en sashimi et en tartare, et thon mayonnaise : la version préférée du Gourmand


















Pour les Chirashi, je préfère déguster le riz quand il est encore tiède, comme au Japon, c'est mille fois meilleur. On met donc le riz dans un bol, et on recouvre du poisson et autres garnitures. On saupoudre alors de sésame et/ou de lamelles d'algues Nori.

Saumon en sashimi et en tartare, mangue, avocat et sésame au wasabi
Pour les maki et Sushi, vous trouverez des vidéos très bien faites sur le net pour tout savoir sur l'art du façonnage. Surtout il faut que le riz ne soit pas trop chaud quand on roule les maki et il ne faut pas les rouler trop longtemps à l'avance pour ne pas ramollir les feuilles d'algues.

Voilà, j'espère avoir été assez claire mais si vous avez des questions, n'hésitez pas!


 

La note des goûteurs : 19/20 

mercredi 26 mars 2014

Salade Thai aux Gambas, Mangue et Avocat : version améliorée

Après avoir fait plusieurs fois ma fameuse Salade Thai aux Gambas, j'y ai apporté quelques modifications, et je vous livre aujourd'hui ma version ultimesucculente, grâce aux cacahuètes grillées, et à la sauce que j'ai fignolée et que je trouve, en toute modestie, excellentissime! Vous pouvez servir cette salade sur un lit de guacamole, comme précédemment, elle n'en sera que meilleure. Je ne l'ai pas fait ici à cause d'un complot de sournois avocats qui étaient tous plus durs les uns que les autres, malgré mes expéditions dans pas moins de 4 supermarchés (je peux être tenace quand je veux...). 
Bref, faites-la avec ou sans guacamole, mais quoiqu'il en soit, croyez-moi, vous allez vous régaler!


Ingrédients

Pour 2 personnes en plat principal ou 4 personnes en entrée

1 mangue bien mûre
10 gambas (j'utilise des gambas crues non décortiquées mais vous pouvez sans problème utiliser des queues de crevettes cuites)
1 avocat mûr (j'en ai trouvé un seul, miracle!)

1/2 concombre
Cacahuètes non salées (en magasin asiatique)
Coriandre fraîche (facultatif)
Mesclun

1 petit piment rouge épépiné et émincé finement ou un demi poivron rouge selon les goûts

Sauce :
2 cuillères à soupe d'huile de sésame grillée
1 cuillère à soupe d'huile végétale de Périlla (Un peu plus neutre que l'huile de sésame. Utilisez de l'huile de tournesol si vous n'en avez pas

2 cuillères à soupe de citron vert 
1 cuillère à soupe bombée de sucre en poudre
2 cuillère à soupe de sauce soja salée 

2 cuillères à soupe de sauce Nuoc Nam (sauce poisson)
une pointe de couteau de pâte de piment*
une pincée de gingembre congelé ou frais (facultatif)

1 ou 2 cuillères à soupe d'eau chaude 



Guacamole : 
1 avocat très mur
1/2 citron vert
1/2 oignon
1/4 d'un petit piment haché finement ou quelques gouttes de Tabasco
 

Note : la dose de piment est à adapter en fonction de votre palais. Personnellement, j'aime quand ça pique!
 

Ici, sur lit de guacamole

Préparation 

Préparer la sauce
Mélanger les huiles avec le Nuoc nam, la sauce soja, le gingembre, le jus de citron vert et l'eau chaude. Ajouter le sucre et mélanger bien jusqu'à dissolution.

Préparer le guacamole
Écraser l'avocat à la fourchette. Ajouter le jus de citron vert, le demi oignon émincé finement et le piment ou Tabasco. Saler et poivrer. 
Bien mélanger mais ne surtout pas mixer. Saupoudrer d'une pincée de paprika.  

Préparer la salade
Couper l'avocat et la mangue en gros dés
Si elles sont crues, faire revenir rapidement les gambas jusqu’à ce qu'elles deviennent roses, dans une poêle chaude avec une cuillère d'huile d'olive. 
Les décortiquer, et enlever le boyau (fil noir) sur le dos de la crevette. 
Attention à ne pas trop les cuire, elles deviendraient caoutchouteuses. 

Mélanger avec les dés d'avocat et de mangue et ajouter le concombre épépiné et taillé en julienne (fins bâtonnets) et un petit piment ou un demi poivron épépiné et émincé finement. 
Ajuster la dose de piment à votre goût et à votre sensibilité! 

Ajouter une belle poignée de coriandre fraîche ciselée et mélanger délicatement.

Faire griller 10 minutes à 180°C les cacahuètes non salées, puis les concasser grossièrement.

Dans les assiettes, déposer un lit de guacamole puis recouvrir avec les autres ingrédients et servir avec du mesclun à coté, et assaisonner le tout avec la sauce.  

Notesi vous ne faites pas de guacamole, mélanger le tout avec le mesclun. Assaisonner avec la sauce.

Saupoudrer généreusement de cacahuètes concassées.

Attention, si vous faites la salade à l'avance, veillez à ne couper l'avocat et à ne préparer le guacamole qu'au dernier moment pour ne pas qu'ils noircissent. 

Dégustez!


La note des goûteurs : 20/20  

Ma Tarte aux pommes

Après vous avoir généreusement délivré la recette de la fabuleuse pâte sucrée de Mr Pierre Hermé, voici le dessert qui en a découlé. Classique de chez classique, simplissime et pourtant toujours approuvée à l’unanimité, vous l'avez deviné, je suis, je suis...........La tarte aux Pommes! 
Et oui, même si j'adore les tartes plus "compliquées" comme la tarte à la rhubarbe meringuée, ou la tarte amandine aux fraises, je suis incapable de résister à une belle part de tarte aux pommes, servie tiède avec juste une pointe de cannelle. Le bonheur, tout simplement...





Ingrédients

Une pâte sucrée (fait maison, c'est bien meilleur!)
5 pommes fermes et fruitées, de type Golden ou Royal gala
2 pommes pour la compote (facultatif)
2 ou 3 cuillers à soupe de poudre de noix ou de poudre d'amandes ( ou encore poudre de spéculoos, de noisettes...)
Beurre ou margarine
Vergeoise blonde ou cassonade
Cannelle



Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Etaler la pâte sur 2/3 mm. Vous pouvez l'étaler facilement entre 2 feuilles de papier sulfurisé. De cette façon, on ne salit même pas le rouleau à pâtisserie, ce qui est toujours bon à prendre!

Foncer un moule à tarte beurré et fariné ou recouvert de papier cuisson avec la pâte puis placer au frais pour 15 minutes minimum, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson.



Piquer à la fourchette. Saupoudrer de poudre d'amandes, de noix, ou poudre de spéculoos ou de noisettes.



Préparer une compote : dans une casserole, faire compoter quelques minutes et à couvert, 2 pommes épluchées et coupées en morceaux avec un fond d'eau, sur feu moyen. Laisser refroidir complètement, pour ne pas détremper la pâte. Vous pouvez préparer l'a compote à l'avance pour gagner du temps. Verser sur le fond de tarte.

La compote est facultative : très souvent, je mets les pommes directement sur la poudre d'amandes.

Éplucher les 5 pommes restantes et les couper en fines lamelles. Les placer joliment dans le moule en allant de l’extérieur vers l'intérieur. N'hésitez pas à bien serrer les pommes et à combler les trous avec des lamelles plus petites (d'autant plus si vous choisissez l'option sans compote). C'est le secret de la réussite!

Ajouter sur les pommes quelques noisettes de beurre et saupoudrer d'un voile de vergeoise ou de cassonade, et d'une pincée de cannelle.


Enfourner pour 30/40 minutes à 180°C, les pommes doivent être fondantes.



A la sortie du four, laisser un peu refroidir.




Un délice, servie tiède avec une lichette de crème fraîche ou une boule de glace vanille...

 

Et avec cette recette, j'en profite pour participer au KKVKVK organisé par le magnifique blog cuisine et cigares! 



La note des goûteurs : 18/20 

lundi 24 mars 2014

Tarte aux Champignons

Après les tartelettes au thon, et celles aux oignons, voici la tarte aux champignons! Encore et toujours une recette de ma grand-mère, qu'elle nous a fait et refait pendant toute notre tendre enfance, adolescence et plus si affinités, et que j'adore littéralement! Elle est légère (pas de lait ni de crème), et extrêmement goûteuse, surtout si on utilise des champignons frais (mais ce n'est pas obligatoire me souffle la Mémé)... Bon, si vous voulez tout savoir, le Gourmand détestant les champignons (à part les truffes car Monsieur a des goûts de luxes ;-), je ne cuisine cette tarte que rarement, mais dès que je dois préparer un buffet ou un pique-nique entre amis, la tarte aux champignons revient en tête des courses!



Ingrédients

Pour un grand moule à tarte :  

Pâte minute (celle-ci)
Environ 1 kg de champignons frais ou surgelés
Une petite boîte de conserve de champignons émincés
3 oignons
2 gousses d'ail
Persil frais ou surgelé 
Une bonne pincée de Muscade
1 cuillère à soupe de maïzena diluée dans un peu d'eau froide
3 œufs moyens



Préparation : 

Préparer la pâte minute et foncer un moule à tarte. Piquer à la fourchette.
Dans une grande poêle, faire revenir les oignons émincés quelques minutes, puis rajouter 2 carrés de sucre et mélanger bien, et baisser le feu. Mélanger régulièrement, les oignons doivent être  presque confits.


Ajouter les champignons lavés et émincés et ceux en conserve avec un peu d'eau de la boîte, et l'ail haché. Faire revenir quelques minutes, sur feu fort et saupoudrer de muscade. Saler et poivrer.



Laisser refroidir quelques instants, puis ajouter les oeufs et la maïzena diluée dans un petit fond d'eau froide. Mélanger bien.
Rectifier l'assaisonnement.

Verser sur le fond de tarte, et saupoudrer éventuellement de de noisettes concassées, pour apporter un peu de croquant.



Enfourner pour 30/40 minutes à 180°C. 


Note : Vous pouvez sans problème congeler la tarte, elle reste parfaite après décongélation.

Déguster chaud!

La note des goûteurs : 16/20 

mercredi 19 mars 2014

Gateau meringué au chocolat et noisettes

Je vous conseille fortement d'essayer ce gâteau si vous êtes un amateur de saveurs chocolatées et/ou que vous voulez faire l'unanimité auprès de votre entourage. Ce gâteau, dont les photos alléchantes chez Manue m'avaient fortement titillé, est composé d'une base chocolatée moelleuse, surmontée d'une meringue  et de noisettes grillées. L'ensemble est très justement équilibré, et pas trop sucré, malgré ce que l'on pourrait croire à première vue...
Honnêtement, c'est un vrai péché de gourmandise, et il a été littéralement dévoré (en moins d'une heure!) par ma petite famille... Faites-moi confiance : testez et vous verrez!



Ingrédients

Pour un moule rond ou carré de 20cm de diamètre (à manqué idéalement) : 
 

100g de chocolat noir
120g de beurre
2 œufs
80g de sucre en poudre
70g de farine + 1/2 cuiller à café de levure chimique
50g de poudre de noisettes torréfiée
2 cuillères à soupe rases de cacao non sucré (type Van Houten)
1 cuillère à soupe de noisettes concassées

Meringue:
3 blancs d’œufs
120g de sucre
100g de chocolat noir 


Pour le dessus : 2 cuillères à soupe de noisettes concassées 

 

Préparation

Préchauffer le four à 160°C.

Beurrer et fariner un moule à charnière de 20 cm de diamètre. 
Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-onde, ajouter les œufs et fouetter bien.
Ajouter le sucre, la poudre de noisettes torréfiée (= grillée rapidement à la poêle sans matière grasse), la farine, quelques noisettes concassées et le cacao en poudre, fouetter vivement et verser la préparation dans le moule.


Enfourner pour 16/18 minutes à 160°C.
 
Faire fondre les 100g de chocolat au bain-marie.
 

Au bout de 15 minutes de cuisson, fouetter les blancs d’œufs en neige et lorsqu'ils sont presque fermes, ajouter le sucre cuillère après cuillère en fouettant toujours. Séparer la meringue en deux, ajouter le chocolat fondu dans l'une des moitiés.
 

Sortir le gâteau du four, monter la température à 200°C puis verser en alternance de grosses cuillères de meringues, avec la pointe d'un couteau les mélanger légèrement afin de créer des tourbillons, parsemer de noisettes concassées grossièrement 

Enfourner pour 6 à 8 minutes à 200°C.

C'est prêt!

La note des goûteurs : 17/20 

mercredi 12 mars 2014

Pâte sucrée de Mr Pierre Hermé

Si vous cherchez une très bonne recette de pâte sucrée pour vos tartes aux fraises, pommes, poires et scoubidoubidous, vous avez frappé à la bonne porte. Cette pâte est exquise, sans doute une des meilleures réalisées à ce jour... Même pas besoin de robot : elle est très facile  à travailler et je la fais à la main en 5 minutes chrono... Et pour finir de vous convaincre, elle se congèle parfaitement, histoire d'en avoir toujours en stock en cas de Tartite opressante aiguë. Pour ma part, je vais garder cette recette précieusement dans mes petits carnets... 
Prochain essai : la pâte de Christophe Michalak!




Ingrédients

Pour une grande tarte :

250g de farine
2g de sel
75g de sucre glace
25g de poudre d'amande
140g de beurre* doux ou demi-sel, à température ambiante**
1 œuf moyen

*N'utilisez pas de margarine pour cette recette. Pour avoir testé les deux, le résultat est incomparable avec du vrai beurre.
**Si vous n'avez pas pensé à sortir le beurre du réfrigérateur, passez-le quelques secondes au micro-ondes en mode décongélation!



Préparation
 
Fouetter ensemble le beurre mou (sorti du réfrigérateur 1 à 2 heures avant utilisation), le sucre glace et le sel.
Ajouter alors l’œuf et la poudre d'amande et fouetter encore jusqu'à ce que la préparation soit bien lisse. 

Incorporer 80g de farine et mélanger rapidement puis ajouter la farine restante et mélanger rapidement pour obtenir une boule homogène. C'est très rapide, il ne faut surtout pas trop travailler la pâte pour ne pas qu'elle devienne élastique. Aplatir la boule de pâte en un disque, filmer et placer au réfrigérateur pour au moins 2 heures.

Étaler la pâte sur 2/3mm entre 2 feuilles de papier sulfurisé (astuce très pratique!). Foncer un moule à tarte avec la pâte puis replacer au frais pour au moins 15 minutes, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson. 
Piquer à la fourchette.
Si vous désirez cuire la pâte à blanc, la couvrir de papier sulfurisé recouvert de haricots secs (ou de lentilles) et enfourner pour 15 à 20 minutes environ à 180°C. 

Sinon, rajouter la garniture et cuire le temps nécessaire.

Vous voyez bien que ce n'est pas si compliqué!


Source : Il était une fois la pâtisserie


La note des goûteurs : 19/20 

lundi 10 mars 2014

Gateau au Yaourt marbré à la pâte à tartiner aux noisettes

Aujourd'hui, je vous propose la base de la base : le gâteau au yaourt! Vous allez croire que je vous prends pour des amateurs de bas étage, à vous présenter des recettes simplissimes que même mon père pourrait réaliser (à la réflexion... Non, il ne pourrait pas. Disons qu'il pourrait ouvrir le pot de yaourt, c'est un bon début. Cela dit, il le goberait sûrement après l'avoir ouvert, donc bon...) mais je trouve qu'au petit-déjeuner, il n'y a rien de meilleur qu'un bon gâteau au yaourt bien moelleux. Je vous donne ici ma version, avec des fines marbrures de pâte à tartiner, histoire de changer un peu, mais mettez-y ce qui vous fait plaisir : des framboises et de la pâte de pistache, de la crème de marron et des poires, des pommes caramélisées... C'est bien ça qui est fantastique avec ce gâteau : il est déclinable en fonction de vos goûts!

Ingrédients

Pour un moule à manqué de 20 ou 23 cm maximum :

3 pots de yaourt (240g) de farine T55
1 sachet de levure chimique
2 pots de yaourt (200g) de sucre 

3 œufs moyens
2 pots de yaourt (250g)
100g de beurre demi-sel ou doux ou margarine 
Quelques gouttes d'extrait de vanille
(de mon partenaire "La case à vanille")
10 cuillers à soupe de pâte à tartiner (Nutella ou autre!)

Source : inspiré de chez Guillemette (clic)





Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Battre le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et la levure puis les yaourts, fouetter bien. Incorporer enfin le beurre fondu et refroidi.

Réchauffer la pâte à tartiner au micro-ondes quelques secondes pour la fluidifier.

Verser un quart de la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné de 20cm de diamètre (c'est ce qui lui permettra d'avoir une belle épaisseur), puis une cuiller de pâte à tartiner et faire des marbrures grossières avec un cure-dent ou la pointe d'un couteau Répéter l'opération plusieurs fois en finissant par la pâte à gâteau. 

 



Enfourner pour 40 minutes environ à 180°C : vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau qui doit ressortir sec.



Attendre qu'il refroidisse quelques minutes avant de démouler.



Déguster!







La note des goûteurs : 16/20 




vendredi 7 mars 2014

Coup de coeur Parisien : Blueberry

Des restaurants japonais, à Paris, il y en a des tas. Et soyons honnêtes, pour la plupart, ils ne cassent pas trois pattes à un canard (de mon point de vue tyrannique d'ex Tokyoïte d'un an...). Sauf que... J'ai testé récemment, sur les conseils avisés de la bien-aimée du frère du Gourmand (vous me suivez?) un restaurant qui sort du lot. Une ambiance tamisée, un décor original, et surtout des créations de maki incroyables! Enfin un restaurant japonais qui sort des sentiers battus et propose des associations plus extravagantes les unes que les autres! J'ai pu goûter quatre sortes de makis revisités et je peux vous dire que ce fut un festival de saveurs dans ma petite bouche exigeante!




J'ai donc partagé avec le Gourmand des Makis :

 -Rackam le rouge, composés de Tempura de crevettes, de thon mariné et d'éclats de truffe : mes préférés, talonnés de près par les suivants.

"Rackam le rouge"
                       
-Les California for ever”: de la chair de tourteau onctueuse à souhait, des gambas, de l'avocat, et une mayonnaise épicée : Yummy!
                         
-Les Little Miss Yuzu : une association osée mais réussie de Tataki de saumon, mangue, framboises et de Yuzu. Ce sont ceux que j'ai le moins appréciés (il faut dire que je ne suis pas une grande amatrice de Yuzu...). Mais ils restaient tout à fait recommandables pour les amateurs!

Little Miss Yuzu

-Et enfin les Maki du mois : Saint-jacques, œufs de poisson volants, et avocat : une pure merveille!





Autant vous dire que j'ai très envie d'y retourner pour goûter aux autres inventions excentriques du chef mais... Oui il y a un mais, car nous vivons dans un monde de brutes : c'est (trop) cher! Plus de 60 euros à 2 pour ces quatre types de Makis (donc 24 makis en tout) sans boissons ni desserts....


Cela dit, le tout étant assez consistant, vous ne sortirez pas le ventre criant famine. Par contre, contrairement à votre heureux estomac, c'est votre porte-monnaie qui risque de se sentir un peu vide... Allons bon, on ne vit qu'une fois, alors tant pis, quitte à mettre mes sourcils aux enchères, j'ai le pressentiment que cette escapade à Blueberry ne sera pas la dernière!







Cuisine : 5/5
Service : 5/5 
Lieu / Ambiance : 4,5/5 
Prix : 3/5 (dommage pour le prix trop élevé!)

Avec qui? En amoureux / entre amis ++ / en famille.

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 17,5/20


C'est par là que ça se passe :
Blueberry
6 rue du sabot
75006 Paris

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...