vendredi 28 février 2014

Spaetzle maison

Je vous vois d'ici : mais qu'est ce que c'est que ce truc qu'elle nous invente encore la Claire au Matcha? Non, ne fuyez pas!! Les spaetzles, malgré leur nom très suspect, sont des petites pâtes alsaciennes délicieuses et très simples à réaliser. Elles accompagnent particulièrement bien les poissons et les viandes en sauce. D'ailleurs, je les ai servis récemment avec mon  poulet coco/curry pour un Melting pot culinaire Strasbourg/New Delhi très réussi! Pour les réaliser, j'utilise une grille à Spaetzle, mais vous pouvez très bien vous en passer et opter pour la méthode à l'ancienne : une simple planche en bois!

Ingrédients 

Pour 5 personnes

500g de farine
œufs
25 cl d'au
5g de sel

Note : on compte 1 œuf et 100g de farine par personne.

Préparation 

langer tous les ingrédients dans un saladier et battre vigoureusement avec une cuillère en bois. La pâte doit être homogène, assez coulante et épaisse. Cette opération musclée prend quelques minutes, on en profite pour faire son sport de la semaine!




Si vous préférez, vous  pouvez préparer la pâte au batteur électrique ou au robot avec l'accessoire crochet.


Faire bouillir une grande quantité d’eau salée. J'utilise ici ma grille spéciale Spaetzle pour verser des filaments de pâte dans l'eau. 

 
Si vous n'en avez pas, versez une louche de pâte sur une planchette en bois. A l’aide d’un couteau, faire glisser des filaments de pâte dans l’eau bouillante. Lorsque les Spaztles remontent à la surface, ils sont cuits (2 minutes environ, c'est très rapide!).


Une fois cuits, les refroidir immédiatement sous l'eau froide pour stopper la cuisson et les empêcher de coller.


Enfin, faire revenir à la poêle les spaetzles dans un peu de beurre mélangé à de l'huile d'olive. Saler et poivrer.



C'est prêt!

Note: vous pouvez préparer la pâte à l’avance, la laisser reposer au frais et faire cuire les spaetzles au dernier moment.




La note des goûteurs : 17/20 

jeudi 27 février 2014

Création de ma page Facebook

Bonjour à tous

Je vous invite à venir découvrir ma nouvelle page Facebook! Si vous voulez être tenus informés des nouvelles recettes et actualités du blog, vous n'avez plus qu'à cliquer sur le logo "Ma page Facebook", dans la colonne de droite. Et si vous appréciez mes articles, n'hésitez pas à partager ma page!

Je vous attends nombreux!

A bientôt,

Claire au Matcha

mardi 25 février 2014

Compote de Pommes meringuée

Voici une idée toute simple pour finir un repas un peu lourd sur une note sucrée mais légère. L'inspiration m'est venue en voyant mes pommes s'accumuler dans mon panier à fruits. Pourquoi ne pas faire une petite compote? Et si on y ajoutait des noix? Puis tant qu'on y est, si on associait ce petit monde à une meringue crémeuse, ça ne devrait pas être mauvais tout ça... 
Et bien, vous savez quoi? Pari réussi : l'improvisation a parfois du bon! 

 

Ingrédients

Pour un grand plat en porcelaine (24cm de diamètre ici)

6 ou 7 pommes Boskoop ou Golden
Quelques cerneaux de noix

Meringue :
4 œufs
200g de sucre en poudre


Préparation

Préparer la compote :
Dans une casserole, faire compoter quelques minutes les pommes épluchées et coupées en morceaux avec un fond d'eau. La compote doit être assez sèche. Laisser refroidir et mélanger avec des cerneaux de noix concassés. 
Disposer la compote dans un moule rond ou carré de 24 cm de diamètre environ.

Préparer la meringue :
Dans une casserole à feu très doux,  monter les blancs avec une pincée de sel et  tout le sucre. Dès que la meringue est brillante, sortir immédiatement du feu (3 minutes environ) et continuer à fouetter 3/4 minutes jusqu’à  refroidissement. Il est important d’arrêter la cuisson à temps, si les blancs sont trop cuits, ils feront des grumeaux.

1)Verser les blancs dans une casserole avec une pincée de sel et  tout le sucre

2) Couper le feu à ce moment
3) Continuez de battre hors du feu

4) Meringue après refroidissement

Quand la compote est refroidie, à l'aide d'une poche à douille, garnir la compote de meringue et enfourner sous le grill du four quelques minutes en surveillant bien. 
C'est prêt!
 

La note des goûteurs : 15/20  

samedi 22 février 2014

Daurade grillée sur fondue de poireaux

Classique et efficace, l'association poisson / poireaux fait souvent des heureux... Même les plus récalcitrants aux légumes (oserais-je citer Le Gourmand...?) ne peuvent y résister! Ici, je vos présente un filet de daurade grillé sur une fondue de poireaux crémeuse, juste relevée par une pointe de curry. J'ai servi ce plat avec un riz thaï et une sauce parfumée pour napper le tout (la même qu'ici). N'hésitez pas à adapter la recette avec le poisson de votre choix, elle serait également délicieuse avec du saumon ou du bar.



Ingrédients

Pour 2 personnes :

2 filets de daurade avec la peau

Fondue de poireaux:
4 blancs de poireaux 
2 échalotes
Environ 50 ml de vin blanc sec ou d'eau si besoin
1 belle cuillère à soupe de crème fraîche
1 pointe de curry en poudre (facultatif)

Sauce : 
10 cl de crème (entière ou légère à 15 % de MG ici)
1/2 cuillère à café de fumet de poisson
1 petite cuillère à café de curry en poudre
2 cuillères à soupe d'aneth  




Préparation

Préparer la fondue : fendre les poireaux en deux, et les laver soigneusement puis les couper en fines rondelles. Émincer l’échalote.
Faire fondre un peu de beurre et d'huile d'olive dans une poêle, ajouter les poireaux et l'échalote puis saler (le fait de saler dès le départ permettra aux poireaux de rendre leur eau).  



Couvrir et laissez mijoter à feu moyen (surtout pas fort) pendant 20 à 30 minutes, en remuant de temps en temps. Si les poireaux accrochent un peu, ajouter un peu d'eau ou de vin blanc en cours de cuisson. Saupoudrer d'une pincée de curry et poivrer. Réserver.



Préparer la sauce : faire chauffer doucement la crème avec le fumet de poisson, le curry et l'aneth. Poivrer et saler légèrement (le fumet est déjà salé). Laisser mijoter à feu doux pendant quelques minutes.

Badigeonner les filets de daurade d'huile d’olive. Dans une poêlé chaude (ou plancha), saisir les filets en commençant côté peau pendant 2 minutes puis retourner pour 1 ou 2 minutes. 
Finir la cuisson au four pendant 4 à 5 minutes à 200 °C. Saler et poivrer.

 

Au dernier moment, réchauffer sur feu moyen la fondue de poireaux et rajouter la crème fraîche. Mélanger et rectifier l'assaisonnement.

Dresser vos assiettes : disposer les filets sur une belle portion de fondue de poireaux . Servir avec du riz thaï et une lichette de sauce.

A table!



La note des goûteurs : 16/20  

lundi 17 février 2014

Coup de coeur Strasbourgeois : La Cuiller à pot

Ça faisait longtemps que j'avais envie de vous parler de cette adresse presque secrète à Strasbourg : située proche de la Petite France, un peu à l'écart du quartier touristique, on n'atterrit pas à La Cuiller à pot par hasard... Mais ce qui est sûr c'est qu'on y revient toujours! Pour tout vous dire, c'est mon restaurant préféré à Strasbourg, celui où je peux aller déjeuner avec ma grand-mère fine gastronome, mais également profiter d'un diner romantique avec le Gourmand!

Tenu par 2 passionnés, l'un en salle, l'autre en cuisine, ce restaurant propose une carte constamment renouvelée, à la fois traditionnelle et originale. Les plats sont savamment travaillés, les saveurs délicieusement associées, et les desserts exquis ne sont pas en reste!

Mais attention, c'est (très) copieux : n'espérez pas sortir indemnes du tryptique entrée/plat/dessert!
Mon conseil : délectez-vous égoïstement de votre entrée et de votre plat puis partagez avec votre convive le "Café très gourmand" qui à lui seul, mérite le détour!

Pour finir, l'accueil de la gérante, adorable et souriante, me donnerait presque envie de revenir m'expatrier dans mon Alsace natale... Il faut dire que ça change drôlement de la sympathie glaciale de nos chers parisiens (ouh les préjugés! Bon j'avoue que j'exagère, on a parfois de très bonnes surprises, comme ici ou !).

Pour illustrer cet article enthousiaste, je vous laisse avec quelques photos de plats dégustés.

A très bientôt,

Claire au Matcha


Filet de boeuf grillé, polenta crémeuse
Velouté de Butternut




Chapon façon Rossini et ses petits légumes
Variation de poissons aux cèpes et aux châtaignes : un mariage étonnant mais délicieux

Saint Jacques façon Rossini ou l'association des plus réussies de la Saint-jacque et du Foie gras poêlé.

"Café très gourmand" : si gourmand que le café ne tient pas sur le plateau!

Alors, qu'est-ce que vous attendez pour réserver ?

Cuisine : 5/5
Service : 5/5 
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport qualité / prix : 4/5 

Avec qui? En amoureux +++ / repas d'affaires ++ / en famille + 

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 18/20



L'avis du Gourmand : mon restaurant préféré de Strasbourg pour la finesse, la générosité des plats et pour la gentillesse des propriétaires. Ne surtout pas prendre la dernière table du restaurant! Elle est pour nous!  


La cuiller à pot
8 bis Rue Finkwiller
67000 Strasbourg

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...