mardi 30 avril 2013

Le Fondant au chocolat d'Hélène

C'est une recette d'une très bonne amie, Hélène K, que je vous présente ici : un excellent fondant au chocolat. Elle me l'a servi il y a des années, et devant l'enthousiasme général, je lui avais soutiré sa précieuse recette. Depuis, je le fais à de nombreuses occasions. J'alterne avec mon autre recette de moelleux, un peu différente car contenant de la poudre d'amandes. 
Servi avec une crème anglaise maison, ou une boule de glace, ce délicieux fondant tout chocolat fera l’unanimité.


Ingrédients 

Pour un moule de 20 cm de diamètre (si le votre est plus grand, adaptez les proportions!)

125g de bon chocolat noir 
125g de beurre (ou margarine) doux
190g de sucre en poudre 
4 gros œufs
2 cuillères à soupe rases de farine T55 (ou T45) 


Préparation: 

Préchauffer le four à 180 °C
Faire fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes ou au bain marie. Ajouter une belle pincée de sel, le sucre, les œufs entiers, la farine et mélanger bien. 
Ajouter éventuellement des cerneaux de noix ou des noisettes torréfiées concassées

Verser dans un moule de 20 cm de diamètre, couvert de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage.
Enfourner 23 à 25 minutes à 180°C selon les fours (24 minutes pour moi en chaleur tournante).

Laisser refroidir totalement et réfrigérer pour au moins 4 heures.

Sortir du réfrigérateur environ une heure avant de servir pour qu'il retrouve tout son fondant.

Déguster avec une lichette de crème anglaise ou une boule de glace.

La note des goûteurs : 19/20

Gâteau moelleux aux pommes

C'est drôle, avant de commencer mon blog, je ne m'étais jamais rendue compte qu'autant de mes recettes fétiches venaient du fameux carnet bleu de ma petite maman (qu'elle seule arrive d'ailleurs à déchiffrer!). Ce gâteau moelleux aux pommes ne fait pas exception. Je me rappelle qu'elle me le préparait toujours quand je fêtais mes anniversaires à l'école (oui ça remonte!) , mais aussi très souvent le dimanche matin pour le petit déjeuner... Et malgré les dizaines de recettes de gâteaux aux pommes que je déniche sur les blogs et livres de cuisine, aucun n'a le parfum si particulier de celui ci. Pour ne rien gâcher, il est  très présentable, avec ses rangées de pommes en éventail, reposant sur une génoise toute dorée. Enfin, il se fait au robot en un rien de temps, donc aucune excuse pour ne pas l'essayer !


Ingrédients

125 g de beurre mou ou margarine
125 g de sucre
200 g de farine
3 œufs
1 sachet de levure chimique
4 cuillères à soupe d'eau
1 sachet de sucre vanillé
Zestes de citron
3/4 pommes (Boskoop si possible)

 

Préparation

Préchauffer le four à 180 °C

Dans le bol du robot, verser le beurre (surtout pas fondu!), le sucre, la farine mélangée à la levure, les œufs , l'eau, le sucre vanillé et les zestes de citron. Mixer bien jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse.
Verser dans un moule de 20 cm de diamètre, recouvert de papier sulfurisé, ou beurré et fariné.

Éplucher les pommes, les couper en quartiers, et les inciser sans aller jusqu'au bout pour qu'elles restent entières(voir photo).
Les enfoncer légèrement dans la pâte.


Enfourner pour environ 25 minutes à 180 °C .( 30 minutes dans mon four), jusqu'à que le gâteau soit bien doré. Vérifier avec la pointe d'un couteau que le gâteau est cuit et les pommes tendres.

Et voilà , rien de compliqué , je vous l'avais bien dit !





La note des goûteurs : 18/20

lundi 29 avril 2013

Coup de coeur parisien : Néobento

Voilà un concept que j'ai découvert au Japon : les bentos. Ce sont des boîtes compartimentées composées de diverses préparations pour en faire un repas complet.

Évidemment, quand j'ai appris qu'une enseigne s'était spécialisée dans les bentos à Paris, j'ai couru tester. J'avais déjà essayé et bien apprécié Nanashi... Et bien j'ai adoré Neobento.

Le principe? Pour 12 petits euros, on choisit 6 préparations sucrées et salées, végétariennes ou non, qui composeront notre repas. Lors de mon passage, j'avais le choix entre différentes salades de légumes, un tartare de thon aux saveurs asiatiques, un risotto de quinoa, une écrasée de patates douces au lait de coco, une salade de pommes de terre à la japonaise, des galettes végétariennes, des brochettes de poulet , un crumble aux fraises, du tapioca au lait de coco, et j'en oublie sûrement...

Je ne peux que vous encourager à aller tester , tout y est délicieux et frais, et il est très probable que Néobento devienne ma cantine du dimanche!

De g. à d. : Tartare de thon , écrasée de patates douces au lait de coco, crumble aux fruits rouges, salade de courgettes, salade d'avocats et salade de tomates et graines de courges
 Risotto de quinoa, tartare de thon , salade de fruits, salade d'avocats, germes croquants et salade de fèves aux noisettes.



Néobento 
5 Rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
                                         
                                                   Edit du 22/8/13 : j'y suis retournée !  

Et c'est toujours aussi bon! Et ce n'est pas la horde de gens qui patientent joyeusement dehors pour obtenir leur vénéré bento qui me contredira! Contre toute attente, l'attente n'a été que de courte durée (oui, il est 7 heures du matin, je me permets donc des jeux de mots assez lamentables, vous m'excuserez), et nous avons pu obtenir une table très rapidement.

Toujours le même concept : chacun compose soi même son bento en choisissant parmi la liste du jour 3 portions vertes, 1 bleue, 1 jaune et une rouge ; ce qui correspond finalement à 3 petites entrées, 1 plat et son accompagnement, et un dessert.
Ce jour là, nous avons opté, entre autres,  pour un gaspacho de tomates bien frais, une très bonne salade de fèves et de fruits secs, un excellent poulet Satay aux cacahuètes, un onigiri ((boule de riz japonaise aux algues) qui avait un goût de trop peu, et un tiramisu aux pommes très sympathique.

Conclusion : courez-y si vous avez envie de fraîcheur et d'originalité pour votre pause déjeuner!

De g. à d. et de bas en haut : salade mélangée, salade de fèves aux fruits secs, gaspacho, taboulé de quinoa, poulet satay et tiramisu aux pommes caramélisées
De haut en bas : gaspacho, champignons rôtis, salade mélangée, fromage blanc aux framboises, onigiri et poêlée de saumon façon basquaise

Salade de fèves, épinards frais, soupe de lentilles corail, Bouchées de Tofu et Millet (très original et super bon), onigiri et Mousse de fromage blanc au coulis de mangue



Cuisine : 5/5
Service : 4/5 
Lieu / Ambiance : 4/5 
Rapport qualité / prix : 5/5 

Avec qui? entre amis / en famille.

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 18/20


Néobento 
5 Rue des Filles du Calvaire
75003 Paris

Coup de coeur parisien : Yogurt Factory

Je l'ai découvert l'année dernière lors d'une journée ensoleillée, et depuis je ne peux plus m'en passer. Je vous le donne en mille : le Frozen Yogurt!
Il faut dire qu'il a tout pour plaire : rafraichissant, léger (0% de MG), gourmand avec ses toppings divers et variés (pas du tout 0% de MG pour le coup) qu'on choisit de rajouter sur le dessus... Bref, je suis une adepte.

Le principe du Yogurt glacé est simple : vous choisissez la taille de votre yogurt, puis vous y rajoutez vos ingrédients favoris. Et au royaume des Frozens Yogurts, un lieu est roi : la Yogurt Factory. 
Car oui , conscience professionnelle oblige, avant de vous donner mon verdict final, je me suis astreinte à tester toutes les enseignes parisiennes spécialisées...! La Yogurt Factory a l'avantage non négligeable d'offrir un choix illimité de toppings pour le même prix. Pour la fanatique des fruits que je suis, je peux donc garnir à loisir mes Yogurts de fraises, mangue, kiwis, framboises ET de crumble et/ou de spéculoos pour le croquant! Ça change du Paradis du fruit, pour ne pas le citer , où l'ajout d'un topping supplémentaire vous coûtera 2 euros...
Si vous ne connaissez pas encore, allez-y, goûtez, et rejoignez moi dans le club des Frozens Yogurt addicts! 
Sans plus tarder et pour finir de vous convaincre, je vous laisse avec quelques photos de ces petits délices glacés.

Fraises, kiwis, framboises, coulis de fruits rouges

Chouchou, mangue, framboises

Framboises, spéculoos, amandes effilées, myrtilles


Alors, vous laisserez-vous tenter ?

Cuisine : 4,5/5
Service : 4,5/5 
Lieu / Ambiance : 3/5 
Rapport qualité / Prix : 4/5 

Avec qui? Entre amis / en famille.

La Note finale de la Goûteuse (moi!) : 16/20


Yogurt Factory 
3 rue Saint-merri
75004 Paris

vendredi 26 avril 2013

Tortilla Espagnole

Ou que faire avec des Pommes de terre, épisode 4! Promis, après j’arrête! Pour un repas du soir simple et sans prise de tête, la Tortilla espagnole, une omelette épaisse aux pommes de terre fondantes, ensoleillera votre diner, accompagnée d'une petite salade de saison. Rien de très compliqué ici, il vous faudra seulement une petite poêle profonde, des œufs et des pommes de terre. N'utilisez pas une poêle trop grande, sinon la tortilla perdra de son épaisseur et donc de son moelleux, ça serait dommage. Si vous n'en avez pas, adaptez plutôt les quantités des différents ingrédients...


Ingrédients 

Pour 4 personnes
6 œufs
5 pommes de terre moyennes (=700g, poids épluché, environ)
1 oignon
Sel, poivre
Ciboulette ou persil frais (facultatif)

Préparation

Éplucher les pommes de terre, les laver et les couper en fines rondelles. Dans une petite poêle anti-adhésive de 18 cm diamètre ou dans une casserole, faire chauffer un grand verre d'huile (que l'on jettera par la suite) sur feu moyen/doux, et ajouter les pommes de terre. Laisser cuire doucement, jusqu'à ce qu'elles soient bien fondantes. Elles ne doivent pas dorer. Rajouter éventuellement de l'huile si besoin. Remuer souvent, mais sans les écraser. Cette opération prend environ 25 minutes.

Quand elles sont presque prêtes, ajouter l’oignon émincé finement et cuire encore 5/10 minutes.
Vérifier la cuisson : les pommes de terre doivent être fondantes.

Dans un grand bol, battre les œufs à la fourchette et assaisonner généreusement. Rajouter les herbes fraîches ciselées (facultatif).
Égoutter les pommes de terre dans une passoire puis les verser dans le saladier contenant les œufs. Bien mélanger.
Jeter l’huile de la poêle et remettre la poêle sur feu moyen/fort. Y verser le mélange d'œufs et de pommes de terre. Vous pouvez également utiliser une casserole à la place de la poêle pour une tortilla plus épaisse.
 
Couvrir et mélanger de temps en temps l'intérieur de la tortilla, délicatement, avec une cuiller en bois, tout en laissant cuire les bords. 
Quand l'extérieur commence à dorer (5 à 10 minutes), placer une grande assiette sur le dessus de la poêle puis retourner très rapidement la poêle pour déposer la tortilla dans l’assiette, sans la casser.
 
Faire glisser la tortilla de l'assiette à la poêle et cuire l'autre côté quelques minutes, toujours à couvert.


Cette tortilla est délicieuse chaude ou froide selon vos envies.

ici avec des tomates séchées

La note des goûteurs : 19/20

jeudi 25 avril 2013

Les Cookies avec un grand C

Je vous propose aujourd’hui de délicieux cookies qui ont la particularité de rester extrêmement moelleux même le lendemain de leur confection, contrairement à la majorité des recettes testées où les cookies sont très bons à la sortie du four, puis deviennent durs comme du béton armé quelques heures plus tard. Elle vient de Valérie du blog c'est ma fournée qui elle même l'a trouvée chez Sucrissime. Valérie avait attiré mon attention en dévoilant le secret selon le chef Christophe Michalak pour obtenir la texture tant attendue : le sucre vergeoise. Donc quand j'ai aperçu ce dernier (le sucre, pas Michalak) par hasard dans mon supermarché, j'ai sauté sur l'occasion, et me suis mise aux fourneaux le soir même! Verdict : effectivement, ce cher Michalak semble être de bon conseil... Il va falloir que je me penche sur ses autres astuces et créations pour déterminer si elles sont à la hauteur de ces délicieux cookies!

Édit du 10 novembre 2014 : après plusieurs autres tests, je vous conseille la recette des "cookies d'Aurélie Poulain" qui est la meilleure à mon goût!!!


Ingrédients

Pour 20 moyens ou 15 gros cookies

125g de beurre salé (ou de beurre doux + sel)
125g de vergeoise blonde (ou brune)
175g de farine
150g de chocolat : j'ai utilisé un mélange de chocolat noir et au lait en gros morceaux  + 20 g de chocolat noir pour le dessus
1 œuf
20g de poudre d'amandes
1 cuiller à café rase de levure chimique
quelques gouttes d'extrait de vanille

Préparation

Préchauffer le four à 170°C 

Hacher grossièrement le chocolat au couteau. Il faut obtenir de grosses pépites. 

Crémer le beurre mou (pas fondu!) et la vergeoise , c'est à dire les battre longuement au fouet électrique (environ 3minutes), pour obtenir une crème onctueuse.

Ajouter ensuite la vanille et l’œuf, à l'aide d'une Maryse (ne plus utiliser de batteur maintenant).
Rajouter la farine, la levure, et la poudre d'amandes. Mélanger
Ajouter alors  les pépites. En garder quelques unes de coté .

Façonner 15 ou 20  boules selon la taille souhaitée, sur une plaque garnie de papier sulfurisé ou en silicone.
 


Enfourner pour 11 minutes à 170 degrés pour des cookies moyens, 15 minutes pour des gros : ils doivent être à peine colorés aux bords. Ils vont vous sembler crus c'est normal, ils se figeront en refroidissant. 
Aussitôt sortis du four, saupoudrer les cookies chauds avec les 20g de chocolat noir restants.

Ces cookies se conservent très bien une fois refroidis dans une boîte hermétique.




  

La note des goûteurs : 17/20

mercredi 24 avril 2013

Pommes Duchesses parfumées à l'huile de truffe

Ou que faire avec des pommes de terre : épisode 3! 
Il y a plus d'un an, j'ai repéré sur "Talons hauts et cacao", un titre aguicheur qui m'a interpellé : "Comment rendre une patate sexy ?"  Toujours à l'affût de recettes innovantes, je ne pouvais passer à coté de ces petits dômes de pommes de terre, si moelleux et croustillants à la fois, délicatement parfumés à l'huile de truffe. De là à dire que j'ai rendu mes patates sexy, il n'y a qu'un pas! Testez-les, vous me donnerez votre verdict! 
En tous cas, elles ont été adoptées chez moi, et donnent des airs de fête aux viandes et poissons qu'elles accompagnement. Je les ai, cette fois-ci, servies avec un tartare saumon/avocat, dont vous trouverez la recette ici.

En accompagnement d'un tartare saumon /avocat ici
Ingrédients

Pour 3/4 personnes
 
500g de pommes de terre à purée, rattes par exemple (poids épluché)
60g de beurre
1 belle cuillère à soupe d'huile de truffe
3 jaunes d’œufs
Sel et poivre


Préparation

Éplucher les pommes de terre et les rincer à l'eau froide. Les couper en dés, les mettre dans une casserole et les recouvrir d'eau. Ajouter une pincée de sel et laisser cuire jusqu’à ce les dés soient tendres.

Égoutter les pommes de terre et écraser à la fourchette ou au presse-purée (surtout pas de mixer!). Remettre la purée dans la casserole, ajouter le beurre. Dessécher le tout sur feu moyen en mélangeant constamment pendant une minute.
Ajouter l’huile de truffe. Bien mélanger. 
Incorporer les 3 jaunes d’œufs un à un, en mélangeant bien après chaque ajout. La purée doit être souple mais se tenir.  Assaisonner généreusement. Goûter et ajuster l’assaisonnement!

Préchauffer le four à 200°C.  

Remplir une poche à douille. 
Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, dresser des rosaces (voir photos).

Note : Si vous n'avez pas de poche à douille, utilisez des sacs à congélation.
 


Enfourner pour 15 minutes environ à 200°C, et surveiller la coloration. 
Une fois les pommes duchesses dorées, servir immédiatement.



Note  : Si vous n'avez d'huile de truffe, pas je vous conseille de les parfumer avec de la noix de muscade. 

 





L'avis du Gourmand : Un grand plaisir que de manger ces pommes duchesses. Les petits les adoreront, les grands enfants comme moi encore plus! J'ai été agréablement surpris par leur moelleux. En plus de ça, elles présentent vraiment bien! Je dis oui!


La note des goûteurs : 17/20

mardi 23 avril 2013

Les Hallot (ou Challot)

Voila la preuve formelle qu'avec une bonne recette, on peut faire des miracles! J'ai essayé une bonne dizaine de recettes de Halla (Hallot au pluriel), un pain traditionnel juif délicieux, extrêmement moelleux... Enfin, quand il est bien réussi... Les Hallot accompagnent à merveille des petites salades orientales en entrée, mais sont tout aussi appréciables au petit déjeuner, tartinées de beurre, de miel ou de confiture (ou des 3 à la fois!).
A chaque essai, j'étais déçue : arrière goût de levure, texture trop sèche, goût trop salé, et j'en passe! Puis récemment, j'ai trouvé sur le blog "c'est ma fournée" ici, une recette précise et bien expliquée, qui m' a donnée envie de retenter expérience malgré mon découragement. Et là, le miracle se produit! J'ai obtenu 3 excellentes et superbes Hallot.
Une recette à conserver absolument et que je ne peux que vous conseiller de tester!

Ingrédients

Pour 3 Hallot

1 kg de farine type 45
1 cube de levure de boulanger fraiche (ou 4 sachets de levure de la marque "Briochin" de Alsa : 1 sachet pour 250 g de farine, je la trouve plus facile d'utilisation)
2 œufs + 1 œuf pour la dorure 
80g de sucre
20g de sel 
100 ml d'huile de tournesol
390 ml d'eau tiède (pas chaude surtout) 
Quelques graines de sésame ou de pavot

Préparation

Émietter la levure dans la cuve du robot, ajouter l'eau tiède, et délayer. Laisser reposer quelques minutes.

Si vous utilisez des sachets Briochin comme moi, les mélanger directement à la farine puis ajouter le reste des ingrédients. Attention, si vous prenez des sachets d'une autre marque, il faut généralement les utiliser comme la levure fraîche c'est à dire les mélanger avec  l'eau tiède. Regardez toujours la notice sur le dos du sachet!

Ajouter la farine puis tous les autres ingrédients (en mettant le sel en dernier, qui ne doit jamais être en contact direct avec la levure) et pétrir pendant 5 VRAIES minutes à vitesse faible, jusqu'à obtenir une pâte bien souple. 
Placer la pâte dans un grand bol, et couvrir avec un torchon. Laisser tranquillement lever pendant 1h30 à 2 heures environ, dans une pièce chaude : à côté du radiateur, c'est parfait!
Lorsque la pâte a doublé de volume, dégazer avec le poing, et procéder au tressage. Vous trouverez une vidéo très utile ici ou sur le blog Piroulie qui explique tout ça en images. 

Laisser à nouveau lever dans un endroit chaud pendant une bonne heure. Cette étape est indispensable à la réussite des hallot.


Au bout de ce temps, préchauffer le four à 170°C chaleur statique.  

Procéder à la dorure du pain : battre un oeuf entier avec une pincée de sel. Repartir sur les pains avec un pinceau. Parsemer ensuite de sésame et/ou de graines de pavot.

 

Enfourner pendant environ environ 25 minutes chaleur statique à 170°C.

Vous pouvez sans problème congeler les Hallot, une fois refroidies, si vous n'avez pas de gourmands affamés comme chez moi, qui dévoreront les 3 Hallot en moins de 12 heures!




  
                     

 
L'avis de la Jeunesse 
Waouh quelle patience il faut avoir pour faire ces Hallot! Mais je reconnais que ça en vaut la peine (surtout que ce n'est pas moi qui les prépare!!!) C'est le matin que je les adore, tartinées avec du nutella!

La note des goûteurs : 19/20

lundi 22 avril 2013

Tarte à la Rhubarbe Meringuée

Le soleil est de retour, les arbres sont en fleurs, plus de doute, c'est enfin le printemps! Et qui dit printemps dit... Tarte à la rhubarbe meringuée! Chez nous, c'est un classique familial qui a toujours un succès fou, que ce soit pour un goûter gourmand, un dessert ou même un petit déjeuner (pour grignoter les miettes restantes en général...). Elle se compose d'une pâte sucrée fondante, d'une crème à la rhubarbe acidulée, et d'une meringue brillante pour parfaire le tout. Une vraie perle dont raffoleront tous les amateurs de rhubarbe!


Ingrédients

Pour un moule à tarte classique

250g de farine
2g de sel
75g de sucre glace
25g de poudre d'amande
140g de beurre* doux ou demi sel, à température ambiante**
1 œuf moyen

*N'utilisez pas de margarine pour cette recette. Pour avoir testé les 2, le résultat est incomparable avec du vrai beurre.

 
**Si vous n'avez pas pensé à sortir le beurre du réfrigérateur, passez-le quelques secondes au micro-ondes en mode décongélation!

Garniture :
15 à 20 branches de rhubarbe (1kg environ)
100g de sucre + 90g
90g de crème liquide
60g de farine
3 œufs

Meringue :
4 blancs d œufs
200g de sucre en poudre

Préparation 

Fouetter ensemble le beurre mou (sorti du réfrigérateur 1 à 2 heures avant utilisation), le sucre glace et le sel.
Ajouter alors l’œuf et la poudre d'amande et fouetter encore jusqu'à ce que la préparation soit bien lisse. 
Incorporer 80g de farine et mélanger rapidement puis ajouter la farine restante et pétrir pour obtenir une boule homogène. C'est très rapide, il ne faut surtout pas trop travailler la pâte pour ne pas qu'elle devienne élastique. Aplatir la boule de pâte en un disque, filmer et placer au réfrigérateur pour au moins 2 heures. 

Note : pour gagner du temps, faites des grandes quantités de pâte, et congelez,  vous en aurez ainsi toujours à disposition.

Étaler la pâte sur 2/3mm entre 2 feuilles de papier sulfurisé (astuce très pratique!). Foncer un moule à tarte avec la pâte puis replacer au frais pour 15 minutes minimum, ce qui permettra à la pâte de ne pas se rétracter à la cuisson. Piquer à la fourchette.
Enfourner la pâte seule, piquée à la fourchette pour 10 à 15 minutes environ à 180°C. 

Éplucher la rhubarbe et la couper en tronçons d'1 cm. La faire tremper dans de l'eau sucrée (eau + 100g de sucre) pendant 30 minutes.




Préparer alors l'appareil à flan

Fouetter la crème, la farine, les œufs et les 90g de sucre. Mêler a la rhubarbe égouttée et garnir la pâte cuite à blanc.

Enfourner 20 minutes à 200 C.

Laisser refroidir.



Préparer la meringue : 

Dans une casserole à feu très doux,  monter les blancs avec une pincée de sel et  tout le sucre. Dès que la meringue est brillante, sortir immédiatement du feu (3 minutes environ) et continuer à fouetter 3/4 minutes jusqu’à  refroidissement. Il est important d’arrêter la cuisson à temps, si les blancs sont trop cuits, ils feront des grumeaux.
1)Couper le feu à ce moment

2)Continuez de battre hors du feu


3)Meringue après refroidissement


Quand la tarte est refroidie, à l'aide d'une poche à douille, garnir la tarte de meringue et enfourner sous le grill du four quelques minutes en surveillant bien (ça serait bête de la faire brûler après tout ce travail!)

Note : Pour une plus grande tarte (comme sur la photo), n'oubliez pas de multiplier les doses de crème et de meringue en fonction du diamètre du moule.







L'avis de la Jeunesse :

Ma tarte préférée! L'équilibre parfait entre l'acidité et le sucré. Moi j'adore surtout la meringue dessus. Mais je n'ai même pas eu le droit de me resservir dimanche midi parce qu'il fallait en laisser pour les autres Grrrr, j'en veux encore!


La note des goûteurs : 18/20 

vendredi 19 avril 2013

Potatoes maison

Si vous me connaissez, vous savez que je déteste le Mac Do, c'est viscéral, je le hais. Le Gourmand, en bon dévoreur de Burgers, en est très contrarié. Il m'a d’ailleurs fait promettre de l'y accompagner au moins une fois dans ma vie, mais j'ai pour l'instant réussi à faire diversion et à repousser le moment fatidique. Un de mes arguments chocs : les potatoes maison! Le Gourmand les adore, elles le lui rendent bien, et pour ne rien gâcher, elles ne me demandent aucun effort d'épluchage. Bref, tout le monde est content.



Ingrédients 

Pour 4 personnes

1 kg de grosses pommes de terre à chair farineuse ou à chair ferme
1 cuillère à soupe de paprika 
1 petite pincée de piment d’Espelette
3 cuillères à soupe d'huile végétale, de tournesol par exemple 
1 cuillère à soupe de farine 
Persil ou ciboulette
Sel, poivre 

Sauce : Boursin + crème liquide + persil ou ciboulette



Préparation

Préchauffer le four à 200°C. 
Laver les pommes de terre, les sécher puis les couper en quartiers sans les éplucher. Ne faites pas de quartiers trop fins, pour qu'elles restent bien moelleuses à cœur, et croustillantes en surface. 
Dans un grand bol, placer les pommes de terre, l'huile, les épices, la farine, les herbes,

Saler et poivrer. Mélanger le tout à la main pour que toutes les pommes de terre soient imprégnées du mélange. 

Disposer les pommes de terre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour environ 30 minutes à 200°C en les retournant de temps en temps.

Servir avec une petite sauce d'accompagnement : fouetter du Boursin avec une lichette de crème liquide pour l’assouplir. Saupoudrer de persil ou ciboulette. C’est prêt!



 




 

L'avis du Gourmand :

Je confirme! Des potatoes de haute volée, que dis-je... De haute gastronomie! 

La note des goûteurs : 18/20  

jeudi 18 avril 2013

Pommes de terre au four

Pour commencer la saga des pommes de terre, voici une idée d'accompagnement parfaite pour vos grillades (ouiiiii, le soleil pointe enfin le bout de son nez dans la capitale!!) : les pommes de terre au four. Une recette toute simple, quand on n'a pas l'envie ni le temps de passer des heures en cuisine. Je les fais cuire sans papier aluminium, depuis que j'ai vu ici  que cette méthode permettait  d'obtenir une peau plus croustillante, tout en gardant une chair bien fondante. La crème sur le dessus varie selon mes envies du moment, même si la classique fromage blanc, crème et ciboulette, ou la moins classique ricotta, jus de citron, aneth reviennent assez souvent sur ma table...


Ingrédients

Pour 4 personnes :

4 grosses pommes de terre à chair fondante : Agata, Mona lisa, Samba...
Huile d'olive
Herbes au choix : aneth, basilic, ciboulette

Crème : fromage blanc, crème fraîche, ciboulette
ou
Ricotta, jus de citron, huile d'olive, aneth

 Préparation

Préchauffer le four à 200 °C.

Laver et brosser les pommes de terre, puis les sécher. Les piquer avec une fourchette. Les enduire d'un peu d'huile d'olive avec un pinceau puis les frotter avec du sel.

Sur la grille du four recouverte de papier sulfurisé, enfourner les pommes de terre 1h à 1h30  selon la taille, à 200 °C, en les retournant pour faire cuire l'autre côté au bout de 50 minutes.
Tester la cuisson à l’aide d’un couteau. Vous pouvez en fin de cuisson les passer sous le grill du four quelques secondes. 

Préparer la crème : 
Si vous optez pour la ricotta, fouetter 150g de ricotta avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, le jus d'un demi citron, sel, poivre et aneth. Goûter et rectifier l'assaisonnement. 
Sinon, mélanger 150g de fromage blanc avec 2 cuillères à soupe de crème fraîche, une gousse d'ail hachée et de la ciboulette ciselée.

Sortir les pommes de terre du four (sans se brûler. Mais non, ce n'est pas si facile!), les fendre en 2 puis les garnir de la préparation.


Servir bien chaud, en accompagnement de brochettes de viande ou d'un poisson grillé.


 

La note des goûteurs : 17/20  

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...